GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les terres rares à leur tour otages de la guerre commerciale sino-américaine

    Un gisement de terre rare en Chine. REUTERS/STRINGER

    Les Etats-Unis n'ont pas inclus les terres rares dans les produits chinois visés par de nouvelles taxes. Et pour cause : ils en sont très dépendants. C'est Pékin qui détient l'arme des terres rares et qui menace de couper l'approvisionnement des Etats-Unis.

    La visite de Xi Jinping dans une usine chinoise de transformation de terres rares à Ganzhou, dans le sud de la Chine ce lundi, premier déplacement du président chinois depuis le durcissement des sanctions américaines, l'illustre à merveille : Pékin veut afficher sa domination mondiale sur cette industrie, au lendemain des nouvelles sanctions américaines sur 300 milliards de produits chinois.

    La Chine n'est pas seulement le premier producteur de terres rares au monde (71 % de l'offre), elle en est aussi le premier raffineur. Les terres rares ont besoin d'être séparées et purifiées, avant de pouvoir être utilisées dans les industries les plus pointues, du véhicule électrique aux radars, dans la défense, ce qui donne à cette filière un caractère hautement stratégique.

    Taxe sur les terres rares américaines raffinées en Chine

    Or les Etats-Unis autrefois numéro un mondial des terres rares, sont devenus très dépendants de la Chine. Dépendants à 80 % des importations chinoises, qu'il s'agisse de terres rares extraites et raffinées en Chine, ou de terres rares américaines transformées sur le sol chinois. 3 à 4 000 tonnes extraites à Mountain Pass, la mine californienne rouverte en 2011 après la flambée des prix partent en Chine depuis 2015, la raffinerie de Molycorp ayant fait faillite après le plongeon des prix en 2015.

    C'est sur ce créneau que Pékin vient dans un premier temps de frapper : au 1er juin, les terres rares américaines expédiées en Chine pour y être raffinées seront taxées à 25 %.

    Bientôt une usine de raffinage au Texas

    Transformer à nouveau les terres rares aux Etats-Unis est donc devenu un impératif stratégique. Un projet vient d'être lancé ce lundi-même à Hondo, dans le Texas. Il associe l'entreprise américaine Blue Line Corporation et le groupe minier australien Lynas, premier producteur de terres rares hors de Chine (à Mount Weld dans l'ouest de l'Australie, 12 % de l'offre mondiale).

    Des terres rares australiennes raffinées pour l'instant en Malaisie, mais l'usine malaisienne a quelques problèmes. On peut imaginer que l'usine texane prenne le relais. Cette future usine américaine pourrait aussi transformer les terres rares de Californie, voire les terres rares chinoises. A condition bien sûr que Pékin n'aille pas plus loin dans les hostilités et ne mette pas tout bonnement un embargo sur ses terres rares à destination des Etats-Unis...


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      Métaux rares: la face cachée de la transition énergétique

      En savoir plus

    • Géopolitique, le débat

      Métaux rares: comment sortir de cette nouvelle dépendance?

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La Chine veut garder ses terres rares

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Les attaques en mer d’Oman font flamber les assurances plus que le pétrole

    Les attaques en mer d’Oman font flamber les assurances plus que le pétrole
    Après la deuxième attaque de navires en un mois près du détroit d'Ormuz, stratégique pour le commerce du pétrole, les cours du brut ont bondi jeudi, mais sont restés stables vendredi. Ce sont les assurances et le transport maritime qui connaissent la (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.