GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Élections européennes 2019, c’est parti!

    Des pancartes anti-Brexit et des drapeaux européens devant le Parlement, en prévision des prochaines élections européennes au Royaume-Uni. © REUTERS/Toby Melville

    Le Royaume-Uni et les Pays-Bas commencent à voter dès ce jeudi 23 mai 2019. Une question se pose pour le Royaume-Uni, toujours pris dans la tourmente du Brexit : comment vont voter les Européens qui vivent outre-Manche ?
    Les Français expatriés par exemple, peuvent choisir entre voter pour une liste de leur pays d'accueil, ou voter pour une liste française. Mais, entre la poussée attendue des populistes en Europe et la saga du Brexit qui dure, Marie Billon a rencontré des électeurs en plein dilemme.

    « Oui à l'Europe, non à l'Europe » ; « Merkel est bête » : derrière ces slogans, absurdes ou provocateurs, qui s'affichent dans les rues de Berlin, il y a Die Partei, un parti satirique allemand, en lice pour ces Européennes.
    A sa tête, Martin Sonneborn, un humoriste qui siège, depuis 5 ans maintenant, au Parlement européen, et qui retente l'aventure. Son portrait est signé Wyloen Munhoz-Boillot.

    Affiches des candidats aux élections européennes, Berlin, le 15 avril 2019. REUTERS/Fabrizio Bensch

    La vague eurosceptique, europhobe, populiste qui pourrait déferler sur le Parlement européen après les élections ne touchera pas tous les pays.
    Au Portugal, d'après les derniers sondages d'intention de vote, ils devraient faire un score négligeable. Le pays a beaucoup bénéficié du projet européen par le passé.
    Et après la crise qui a duré de 2010 à 2014, le Portugal respire de nouveau. Considéré comme le bon élève de l’Europe, il a su tenir tête à Bruxelles pour inverser la tendance de l’austérité. Les résultats macroéconomiques sont là. Mais tout n'est pas rose : la précarité est l’un des thèmes qui s’est invité dans le débat des Européennes. Marie-Line Darcy.

    La chronique MyEurop.info de Daniel Vigneron sur les baisses d’impôt en Europe.

     

     


    Sur le même sujet

    • Elections européennes 2019 / Pays-bas

      Européennes: la fin de campagne se déroule à droite aux Pays-Bas

      En savoir plus

    • Brexit

      Européennes: un sondage place le Brexit Party largement en tête au Royaume-Uni

      En savoir plus

    • Carrefour de l'Europe

      En Allemagne, Angela Merkel s'efface et les Verts s'imposent

      En savoir plus

    • Portugal

      Le Portugal tient le populisme à distance

      En savoir plus

    • Débat du jour

      Faut-il baisser les impôts et supprimer des services publics?

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Uber Shuttle, le service qui enthousiasme les habitants de Kiev

    Uber Shuttle, le service qui enthousiasme les habitants de Kiev
    Depuis la fin de l’URSS, tous les systèmes publics pêchent par manque d’investissements et de volonté politique : cela concerne autant les canalisations, l’électricité que les transports. À Kiev, la ville est paralysée régulièrement par les embouteillages. (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.