GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La chute de Theresa May

    La Première ministre britannique Theresa May à Downing Street, à Londres, le 2 mai 2019. REUTERS/Toby Melville

    Cette semaine, retour sur la démission de la Première ministre Britannique Térésa May ce vendredi. La question que l’on se pose est la suivante : pourquoi et comment en est-on arrivé là ?

    Et bien parce que Madame May ne pouvait plus rester au 10, Downing Street. Ayant échoué, malgré plusieurs tentatives, à faire accepter le projet d’accord qu’elle avait péniblement négocié avec l’Union européenne, elle a joué sa dernière carte en début de semaine. Abandonnant sa stratégie droitière pour faire avaliser son texte, elle a tenté de présenter un « paquet » susceptible de plaire à la gauche britannique : son projet d’accord, mais avec la possibilité d’une union douanière temporaire avec l’Union européenne, et surtout d’un second référendum – ce qu’elle s’était toujours refusée à envisager jusque-là. Mais ce ralliement tardif à un « soft » Brexit, un Brexit plus doux, a été jugé insincère par le Parti travailliste, et a provoqué la fureur de nombreux députés de son parti Conservateur, qui se sont estimés trahis. Un vrai flop.

    Dès lors, elle savait que la fin était proche.

    Soit elle quittait Downing Street d’elle-même, soit elle serait contrainte de le faire sous la pression de ses ministres et députés. Dignement, elle a choisi la première solution, et jeté l’éponge - non sans douleur et émotion. Le Brexit aura engendré le Mayxit : il aura tué Térésa May politiquement, et démontré aussi l’incapacité tragique des députés britanniques à trouver un quelconque compromis sur ce processus de sortie de l’Europe.

    Et maintenant ?

    Et bien le successeur de Madame May doit être désigné en interne – et on connaitra le nom du nouveau premier Ministre le 20 juillet. Il devra alors se remettre à l’ouvrage brexitien. Avec toujours les mêmes trois options options. Soit une sortie ordonnée – mais il faudra alors valider l’accord négocié par Teresa May avec Bruxelles. Ca parait compliqué – d’autant que les Européens ont déjà fait savoir qu’ils ne comptaient pas renégocier quoi que ce soit.

    Deuxième option : une sortie de l’Union sans accord, et le futur Premier ministre, s’il choisit cette option, ne devra pas soumettre sa décision à la validation du Parlement de Westminster. Il peut aussi attendre tranquillement la date-butoir fixée par l’Union Européenne, le 31 octobre 2019. Si aucun accord n’est en place à ce moment-là, et bien c’est le Brexit sans accord qui s’appliquerait automatiquement – par défaut.

    Enfin dernière option possible mais qui semble peu réaliste : la renonciation au Brexit. Alors que choisira le Royaume-Uni au final ? Il faut à ce stade appliquer la devise anglaise « wait and see ». Mais les potentiels successeurs de Tersa May, avec en tête l’excentrique et brexiteur radical Boris Johnson, n’augurent pas à ce stade d’un départ ordonné et négocié du Royaume-Uni.


    Sur le même sujet

    • Royaume-Uni

      Royaume-Uni: Theresa May annonce sa démission

      En savoir plus

    • Royaume-Uni / Theresa May

      Royaume-Uni: Theresa May prépare son départ du 10, Downing Street

      En savoir plus

    • Invité de la mi-journée

      Theresa May annonce qu'elle démissionnera le 7 juin

      En savoir plus

    • Royaume-Uni / Theresa May

      Royaume-Uni: Theresa May se rapproche de la sortie après trois années délicates

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Trump centré sur sa réélection en 2020

    Trump centré sur sa réélection en 2020
    Et comme chaque vendredi, nous retrouvons Bruno Daroux, pour « Le Monde en Question ». Cette semaine, Bruno, vous revenez sur le lancement de la campagne électorale de Donald Trump pour sa réélection en 2020. Et la question que vous posez est la suivante (…)
    • Trump centré sur sa réélection en 2020

      Trump centré sur sa réélection en 2020

      Et comme chaque vendredi, nous retrouvons Bruno Daroux, pour « Le Monde en Question ». Cette semaine, Bruno, vous revenez sur le lancement de la campagne électorale de …

    • Tensions dans le golfe d’Oman: à qui profitent-elles ?

      Tensions dans le golfe d’Oman: à qui profitent-elles ?

      Comme chaque semaine, Le monde en question, avec Bruno Daroux. Cette semaine, retour sur le regain de tension dans le golfe d’Oman. Les États-Unis et l’Iran s’accusent …

    • Le Brexit a-t-il tué politiquement Theresa May?

      Le Brexit a-t-il tué politiquement Theresa May?

      Comme chaque semaine nous retrouvons la chronique de Bruno Daroux, Le Monde en Questions. Retour sur la démission officielle ce vendredi 7 juin, de la Première ministre …

    • L’échec de Netanyahu en Israël

      L’échec de Netanyahu en Israël

      Comme chaque vendredi, nous retrouvons la chronique de Bruno Daroux, Le Monde en Questions. Vous revenez cette semaine sur la crise politique en Israël ? Benjamin Netanyahu …

    • L'heure de tous les dangers dans le Golfe?

      L'heure de tous les dangers dans le Golfe?

      Et comme chaque semaine nous retrouvons Bruno Daroux, pour Le Monde en Question.  Nous revenons cette semaine sur le regain de tension entre les Étas-Unis et l’Iran depuis …

    • La nouvelle menace jihadiste en Afrique de l’Ouest ?

      La nouvelle menace jihadiste en Afrique de l’Ouest ?

      Et comme chaque semaine nous retrouvons Bruno Daroux, pour Le Monde en Question. Cette semaine, retour sur la libération de quatre otages, dont les deux Français enlevés …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.