GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La justice parallèle des talibans en Afghanistan

    Adam Baczko, chercheur postdoctoral à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. © RFI/Éric Bataillon

    L’avancée des combattants talibans dans diverses régions afghanes a conduit le système judiciaire national à se concentrer, principalement dans les grandes villes et à Kaboul. Ce qui a laissé le champ libre à une justice parallèle, rendue par les « étudiants en religion ». Précisément, comment ce système parallèle fonctionne-t-il, avec quel personnel, formé de quelle manière, et surtout avec quel résultat ? Et ce résultat est-il accepté par les populations concernées ? C’est toute l’étude remarquable d’Adam Baczko, chercheur postdoctoral à l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne, et dont la revue «Moyen-Orient» s’est fait l’écho dans son dernier numéro.


    Sur le même sujet

    • Afghanistan

      Afghanistan: rencontre reportée entre talibans et représentants du gouvernement

      En savoir plus

    • Invité de la mi-journée

      Afghanistan: pour les négociations, «les talibans sont en position de force»

      En savoir plus

    • Reportage International

      Afghanistan: les femmes face aux négociations avec les talibans

      En savoir plus

    • Afghanistan

      Afghanistan: la justice ouvre une enquête sur le vice-président, accusé de viol

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.