GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouvelle frappe israélienne contre des cibles du Jihad islamique à Gaza (armée)

    Cap-Vert: Fogo, la vie à l’ombre du volcan

    Sur la route de Portela. À droite, le volcan ; et au loin, une maison traditionnelle de l’île appelée Funco. © RFI/Hortense Volle

    Sur l’île de Fogo, à 2 800 mètres d’altitude, un impétueux volcan tutoie les nuages et domine l’archipel de confettis volcaniques qu’est le Cap-Vert. Le Pico de Fogo est le plus haut sommet, mais aussi le dernier volcan encore en activité de tout l’archipel. Or, depuis plus d’un siècle, malgré les éruptions et l’isolement, des hommes s’accrochent aux parois abruptes de celui qu’on surnomme « Le grand homme » et vivent dans un bout du monde aux allures de lune noire, le centre de l’ancien cratère : la caldeira.

    En 2014, une éruption a enseveli les deux villages de la caldeira, mais aujourd’hui, les habitants sont revenus vivre à l’ombre de leur volcan, pour cultiver la terre volcanique plutôt prodigue, et reconstruire leurs maisons et leurs pensions. Car ce décor de lave et de cendres attire les touristes et trekkeurs du monde entier. Parmi eux, une majorité de Français qui partent à l’ascension du Grand Pico, dans des paysages hors du commun.

    Ici, point d’électricité ou d’eau courante, et encore moins de route goudronnée pour accéder au village de Portela situé à 1 700 mètres d’altitude, celle-ci ayant été ensevelie lors de la dernière éruption. Les habitants de la caldeira ont eux-mêmes creusé à la main une piste pour rouvrir l’accès et la vie au village.

    Un reportage d’Hortense Volle dans la caldeira, auprès d’habitants résistants et résilients.

     

    Pour se rendre à Cha da caldeiras :
    - Depuis Praia, la capitale de l’archipel, on peut prendre un vol intérieur ou un bateau-ferry pour Fogo.
    - Ensuite à Sao Filipe, capitale de Fogo, allez au marché central ou « Mercado Municipal ». C’est de là que les taxis collectifs ou « collectivos » partent vers la caldeira chaque jour avant midi. - Pour trouver Adriano Montrond, chauffeur francophone natif de la caldeira, allez au bar-restaurant Tot Chinha, où tout le monde le connaît.
    - Comptez 10 euros et 2h15 au moins de route en collectivo pour la caldeira.

    Se loger / se restaurer Cha da caldeiras :
    -Casa Zé e Sonia, une pension au charme simple et à l’accueil épatant
    -Casa Alcindo, sur les hauteurs de Portela avec une vue imprenable sur la caldeira, tenue par une figure de l’île et son épouse française Laetitia, on y mange très bien.
    -Casa Ciza e Rosé propose les meilleurs goûters de la caldeira (café de Mosteiros, fromage de chèvre et autres pâtisseries)
    -Pensao Casa José Doce, une pension atypique, épargnée par l’éruption de 2014, construite en roche basaltique et ornée de visages sculptés en lave, œuvre d’un certain Tarzan.
    - Zé, Alcindo, Rosé et José sont également tous guides et peuvent vous accompagner pour l’ascension du Grand Pico et/ou du Petit Pico. Ils peuvent également organiser votre transport depuis et/ou jusqu'à Sao Filipe.

    À lire :
    - « Cap-Vert, Notes Atlantiques », de Jean-Yves Loude. Éditions Actes Sud.

     


    Sur le même sujet

    • C'est pas du vent

      Cap-Vert: la traque de la goutte d'eau contre la sécheresse

      En savoir plus

    • C'est pas du vent

      Cap-Vert: à Fogo, «ils ont le volcan dans le sang»

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Le monde est à elles: histoires d’aventurières

    Le monde est à elles: histoires d’aventurières
    À l’occasion du Festival International du Film d’Aventure de la Rochelle qui se tient ce week-end dans l’ouest de la France et où nous sommes conviés en tant que membre du jury officiel, on vous propose de réentendre une échappée littéraire et féministe, (…)
    • Berlin, l'Afrique hors les murs

      Berlin, l'Afrique hors les murs

      À l’occasion des 30 ans de la chute du Mur de Berlin tombé le 9 novembre 1989, suivez-nous à nouveau dans la capitale allemande avec Vladimir Cagnolari, parti pour nous …

    • Débarquement en Normandie: la voix des civils

      Débarquement en Normandie: la voix des civils

      À l’occasion du 75ème anniversaire du Débarquement, on prend la direction de la Normandie, dans le nord-ouest de la France.(Rediffusion du 2 juin 2019).

    • Tibet: récits d'exploration

      Tibet: récits d'exploration

      Terre de légendes, mystique voire sacrée, déchirée par son histoire récente et désormais orpheline de son Dalaï-Lama, le Tibet a toujours suscité la fascination chez …

    • «Premières de cordée»

      «Premières de cordée»

        

    • Un monde de wax (2/2)

      Un monde de wax (2/2)

      Des marchés d’Afrique de l’Ouest aux échoppes de Château-Rouge à Paris, en passant aujourd’hui par les défilés des plus grands créateurs de mode, le wax est un tissu …

    • Un monde de wax (1/2)

      Un monde de wax (1/2)

      Des marchés d’Afrique de l’Ouest aux échoppes de Château Rouge à Paris, en passant aujourd’hui par les défilés des plus grands créateurs de mode, le wax est un tissu …

    • Bruce Chatwin, l’insatiable nomade

      Bruce Chatwin, l’insatiable nomade

      Au panthéon des écrivains voyageurs, le Britannique Bruce Chatwin tient une place résolument à part. Consacré chef de file dans les années 80 du « travel writing », il …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.