GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    A la Une: Soudan, Algérie, les militaires vont-ils plier ?

    Le nouvel homme fort du Soudan, Abdel Fattah al-Burhan. AFP PHOTO/HO/SUNA

    « Les Soudanais, las de faire le guet autour du quartier général de l’armée, depuis 6 semaines, ras-le-bolisés par le funambulisme des militaires, fatigués du poker menteur qui se joue au Soudan, ont décidé de monter d’un cran la lutte par un débrayage de 48 heures, pointe Aujourd’hui au Burkina. Hier, puis aujourd’hui, l’Alliance pour la liberté et le changement a décrété une grève générale pour contraindre le général Abdel Fattah Burhan, à prendre au sérieux leurs revendications matricielles. »

    Alors, s’interroge Aujourd’hui, « cette grève peut-elle faire céder la soldatesque sur le partage des postes au conseil souverain ? Cette grève peut-elle influencer ceux qui sont liés par Omar El-Béchir par un compagnonnage de 20 ans, pour qu’ils cèdent la direction du pays à des civils ? » Pour l’instant, estime le journal, difficile de répondre de « façon tranchée ».

    Algérie : quel dialogue ?

    En Algérie, mêmes incertitudes autour des desseins véritables de l’armée…

    L’armée qui veut organiser une élection présidentielle dès début juillet, mais les candidats ne se bousculent pas ; le peuple algérien réclame une période de transition.

    Hier, rapporte Maghreb Emergent, l’homme fort du pays, le général Ahmed Gaïd Salah, s’est de nouveau exprimé : « le dialogue est la meilleure solution pour résoudre la crise que connaît l’Algérie », a-t-il déclaré. « Un dialogue empreint de sérénité, de calme et de responsabilité », auquel « sont conviées des personnalités et des élites fidèles à la nation. »

    Pour Maghreb Emergent, « il semblerait que le chef de l’Etat-major ait revu quelque peu sa position. Dans son discours de la semaine dernière, il avait présenté les élections présidentielles comme la meilleure solution à la crise. »

    Est-ce vraiment une ouverture ? Non, estimeAlgérie Focus : « Ahmed Gaïd Salah a envoyé hier un énième signal de rejet d’une période transitoire et s’est borné à appeler les 'personnalités nationales' à œuvrer pour trouver 'les solutions escomptées'. Sans plus de prévisions…

    En effet, pour TSA, Ahmed Gaïd Salah a bien rejeté la période de transition tout en lançant un appel en direction d’un hypothétique dialogue.

    Quelle transition ?

    La transition est pourtant la seule solution, estime El Watan : « une transition conduite par des personnalités acceptées par le mouvement populaire et qui ne se sont pas compromises avec l’ancien régime. Il y a même un consensus autour de cette option. Après les partis politiques de l’opposition, toutes tendances confondues, les acteurs de la société civile et les personnalités, l’Organisation nationale des moudjahidines – qui d’habitude épouse les positions du pouvoir – plaide, elle aussi, pour cette période de transition et suggère 'le cautionnement ou l’élection d’une personnalité nationale ou d’une instance regroupant plusieurs personnalités qui superviserait la direction de l’étape de transition pour une durée maximale d’une année'. »

    Et El Watan de s’interroger : « que dira le chef d’état-major, Ahmed Gaïd Salah, face à cette situation ? L’armée et la Présidence abandonneront-elles leur plan initial ? »

    220 kilos au-dessus des épaules !

    Enfin, l’homme le plus fort du monde est un burkinabé… Il s’appelle Cheick Ahmed Al-Hassan Sanou, plus connu sous le nom d’Iron Biby. Le Monde Afrique nous brosse son portrait. « Un mètre 90, 183 kilos, 66 centimètres de tour de bras… Ce Burkinabé de 27 ans est devenu le mois dernier en Angleterre, champion du monde de 'log lift', le portage de bûche, en soulevant une pièce de bois de 220 kilos au-dessus de ses épaules. (…) Depuis, Iron Biby, premier Africain à avoir remporté ce titre, fait figure de fierté nationale au Burkina. (…) Il avait été le premier Burkinabé à figurer dans le Guinness Book des records, en 2018 d’abord puis cette année, relève Le Monde Afrique, en soulevant 82 fois une personne de 60 kilos en une minute. (…) Son secret, un régime de champion : au moins cinq repas par jour et jusqu’à huit 'poulets bicyclettes' en phase de préparation. (…) Iron Biby a promis à son public de battre son propre record cette année en soulevant 230 kilos au 'log lift' – une charge encore jamais soulevée. »

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.