GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    L’Asie du Sud-Est ne veut plus être la poubelle du monde

    Bouteilles plastiques compactées (photo d'illustration). © pxhere.com

    Après la Chine, fin 2017, les Philippines, la Thaïlande et la Malaisie refusent à leur tour de recevoir tous les déchets plastiques dont les pays occidentaux ne savent plus quoi faire. Pour la Malaisie, par exemple, cela représente 870 000 tonnes par an de sacs, emballages, bouteilles...  très peu recyclables. Le pays croule sous les poubelles des autres. Ce business alimente trop souvent les trafics et la pollution locale. L'Asie du Sud-Est n'a pas de meilleure solution que les pays occidentaux pour gérer ces déchets qui leur empoisonnent la vie. Alors est-ce la fin d'un business ? Comment vont devoir s'adapter les pays occidentaux ?

    Avec :
    - Stéphanie Monjon, enseignante-chercheuse au Laboratoire d’économie de l’université Paris-Dauphine
    - Laura Châtel, responsable de plaidoyer pour l’ONG Zero Waste France.


    Sur le même sujet

    • Environnement

      Le plastique et ses dangers pour la santé en question à Genève

      En savoir plus

    • UE / Environnement

      L'UE entérine l'interdiction du plastique à usage unique dès 2021

      En savoir plus

    • Environnement

      Les solutions du WWF contre l'invasion planétaire du plastique

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.