GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Soudan: «Les milices font le sale boulot que l’armée ne veut pas faire»

    RFI

    Au moins cent personnes sont mortes dans la répression de la contestation soudanaise depuis lundi, date de la dispersion, sur ordre du Conseil militaire au pouvoir, du sit-in devant le QG de l'armée à Khartoum, a annoncé ce mercredi le comité des médecins. Depuis cette dispersion, qualifiée de « massacre » par la contestation, des paramilitaires reliés à l'armée, les Forces de soutien rapide (RSF), ont été déployés à travers le pays, notamment à Khartoum. Les RSF sont d'ordinaire cantonnées à d'autres régions en conflit au Soudan et sont accusées d'avoir commis de graves exactions au Darfour (ouest). Les explications de Marc Goutalier, politologue et consultant à l’Observatoire des pays arabes (OPA), auteur de Quand le printemps brouille les cartes - Une histoire stratégique des frontières arabes (Editions Le Félin, février 2017).

    « Omar el-Béchir était issu de l’armée et avait créé des milices pour contrebalancer le poids de l’armée car il se doutait bien qu’elle pouvait se retourner contre lui. Et maintenant il y a plusieurs groupes paramilitaires qui cohabitent avec l’armée. »


    Sur le même sujet

    • Soudan

      Soudan: volte-face des militaires, qui tendent à nouveau la main

      En savoir plus

    • Soudan

      [Reportage] Soudan: les stigmates de la répression à Khartoum

      En savoir plus

    • Soudan

      Soudan: les contestataires déterminés à continuer malgré la répression

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Ebola, «urgence» sanitaire mondiale: «C’est une décision extrêmement importante»

    Ebola, «urgence» sanitaire mondiale: «C’est une décision extrêmement importante»
    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que l'epidémie Ebola en République démocratique du Congo était une « urgence sanitaire mondiale ». Cette decision intervient après un cas recensé à Goma et la crainte d'une propagation générale dans (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.