GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Difficile d’être une mère célibataire en Europe

    Le phénomène des mères célibataires touche toute la société européenne. Et ce sont ces parents isolés qui se retrouvent parmi les plus précaires. © Getty Images / Mayte Torres

    C’est l’une des évolutions de nos sociétés occidentales et européennes. De plus en plus d’enfants sont élevés par un seul parent, le plus souvent la mère. Ces familles monoparentales rencontrent des difficultés pour joindre les deux bouts. Les institutions dans l’UE ont du mal à aider ces « mamans solo ».
    C’est le cas en Irlande où pourtant un quart des familles ont à leur tête un seul parent. Certes, beaucoup d’aides financières existent pour subvenir à leurs besoins, mais les associations critiquent un système qui bloque la réinsertion professionnelle de ces femmes. Julien Lagache.

    En Autriche, 44% des parents isolés, majoritairement des mères, sont menacées de pauvreté. C'est dans leur direction que le gouvernement a voté, fin avril 2019, une réforme de l’« aide sociale », mais à certaines conditions. Les associations protestent contre des aides en trompe l'œil qui excluent certaines catégories, comme les familles immigrées. Elles se battent au quotidien pour soutenir ces familles, en organisant notamment des colocations de mamans seules. Céline Béal.

    La situation des mères seules en Europe. En France, plus de 2 millions de foyers monoparentaux ont été recensés et à 85%, c’est une femme qui est à leur tête. Fin avril 2019, le président Macron a promis de faire évoluer la politique familiale pour ces familles monoparentales. En attendant, les mères seules font partie des groupes les plus précaires, un tiers d’entre elles vivent sous le seuil de pauvreté. Un phénomène observé partout en Europe, mais avec quelques différences selon les régions. Avec Daniel Vigneron de MyEurop.info.

    La journaliste Maureen Demidoff signe un ouvrage sur la Russie abordée sous l’angle des femmes et de leur place dans la société. © Éditions des Syrtes

    Les femmes russes assurent une place centrale dans la société. Elles sont indépendantes, élèvent souvent seules leurs enfants, et pourtant elles vouent aussi une grande admiration aux hommes forts. C’est tout le paradoxe des femmes russes et que met en lumière l’anthropologue Maureen Demidoff, dans son livre La Tête et le cou, histoires de femmes russes, éditions des Syrtes. Étienne Bouche l’a lu.

     


    Sur le même sujet

    • 7 milliards de voisins

      Les familles monoparentales : quels problèmes, quelles solutions ?

      En savoir plus

    • Priorité santé

      Quand les mères craquent

      En savoir plus

    • 7 milliards de voisins

      La charge mentale: tâche domestique invisible des mères débordées?

      En savoir plus

    • Bonjour l'Europe

      Enfants hors mariage, mères célibataires... l'Irlande redécouvre un terrible passé

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.