GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Massacre de Sobane: «La responsabilité de l’Etat malien est importante»

    RFI

    Une centaine de morts, des maisons incendiées, des animaux abattus : un village dogon a été « quasiment rasé » dans le centre du Mali, en proie à un cycle d'atrocités entre communautés de plus en plus antagonistes, lors d'une attaque dans la nuit de dimanche à lundi commise par plusieurs dizaines d’assaillants lourdement armés, identifiés par les rescapés comme appartenant à l’ethnie peule. Critiquées pour leur incapacité à dissoudre les milices armées, les autorités maliennes peinent aujourd’hui à enrayer cette spirale de la violence. L’analyse d’André Bourgeot, anthropologue, membre de recherche émérite au CNRS et au Laboratoire d'anthropologie sociale, spécialiste de la bande saharo-sahélienne.

    « A l’instar de la situation politique et sécuritaire qui prévaut dans le septentrion malien, dans le Massina, dans le Mali central, l’Etat n’exerce plus ses fonctions régaliennes déjà depuis trois ou quatre ans. »


    Sur le même sujet

    • Mali

      Attaque à Sobane au Mali: réactions officielles et colère sur les réseaux sociaux

      En savoir plus

    • Revue de presse Afrique

      À la Une: nouveau carnage au Mali

      En savoir plus

    • Invité Afrique

      Attaque d'un village au Mali: «Nous demandons la collaboration des populations»

      En savoir plus

    • Mali

      Une centaine de morts après l’attaque d’un village dogon dans le centre du Mali

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Détroit d'Ormuz: «Les dirigeants iraniens veulent aller à la négociation en position de force»

    Détroit d'Ormuz: «Les dirigeants iraniens veulent aller à la négociation en position de force»
    Nouveau regain de tension dans le détroit d'Ormuz. Alors qu'un pétrolier britannique a été arraisonné par les Gardiens de la révolution iranienne dans le golfe Persique, une réunion de crise du gouvernement de Theresa May s'organise à Londres. Quel message (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.