GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Justin Trudeau considère «totalement inacceptable» de s'être grimé en Noir
    • La compagnie française XL Airways en cessation de paiements, demande son placement en redressement judiciaire (communiqué)
    • Décès de l'acteur français Charles Gérard, second rôle fétiche de Lelouch et grand ami de Jean-Paul Belmondo
    • Le Parquet russe demande à la justice de libérer un acteur emprisonné après un mouvement de soutien
    • Idleb (Syrie): veto russe-chinois à l'ONU à une résolution imposant un cessez-le-feu
    • Décès de l’ancien président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali

    L'Autriche envisage d'interdire le glyphosate cette année

    L'interdiction du glyphosate s'invite dans la campagne électorale en Autriche (illustration). PHILIPPE HUGUEN / AFP

    L’Autriche pourrait voter dès cette année l’interdiction du glyphosate, cette molécule herbicide qui suscite un débat nourri en Europe car suspectée d’être cancérigène...

    de notre correspondante à Vienne,

    L’Autriche pourrait devenir cette année un Etat précurseur en Europe en interdisant totalement le glyphosate et cela est en partie dû à la crise gouvernementale que le pays a traversé ces dernières semaines. Un scandale de corruption a eu raison de la coalition entre les conservateurs de l’ÖVP et l’extrême droite du FPÖ qui dirigeait l’Autriche depuis décembre 2017.

    Conséquence : depuis le 3 juin dernier, le pays est dirigé par un gouvernement d’experts qui gère les affaires courantes, sans mener véritablement de réformes. C’est plutôt au Parlement que tout se joue. Voilà pourquoi le parti social-démocrate, qui s’oppose au glyphosate depuis des années, a décidé de profiter de cette période pour présenter bientôt une proposition pour l’interdiction de cette substance, proposition que le FPÖ soutiendra, c’est ce que le parti a annoncé cette semaine. Elle aurait donc une majorité au Parlement et pourrait dès lors être adoptée lors de sa présentation, probablement le 2 juillet prochain.

    Une perspective qui fait débat

    Si les ONG environnementales y sont très favorables et ont salué cette proposition, ce n’est pas le cas de l’IGP, organisation qui représente les producteurs de produits phytopharmaceutiques, qui s’inquiète notamment d’une perte de compétitivité pour l’agriculture autrichienne...

    L’ÖVP y est également opposé. Le parti conservateur présentera d‘ailleurs sa propre proposition pour une interdiction partielle du glyphosate, uniquement aux abords des lieux sensibles, comme les écoles ou jardins d’enfants. Car selon l’ÖVP, une interdiction totale serait contraire au droit européen. L’Union européenne a, rappelons-le, décidé en 2017 de prolonger l’autorisation du glyphosate jusqu’en 2022.

    On voit en tout cas qu’il peut y avoir sur ce sujet une alliance de circonstance entre la gauche et l’extrême droite, une alliance qui avait déjà provoqué la chute de l’ex-chancelier conservateur Sebastian Kurz. C’est en effet grâce aux voix du FPÖ et du parti social-démocrate qu’une motion de censure a été approuvée le mois dernier par une majorité au parlement, une première en Autriche depuis 1945.

    Le positionnement du FPÖ sur le glyphosate est clairement stratégique

    À seulement quelques semaines des élections législatives, prévues le 29 septembre prochain, le FPÖ semble vouloir se donner une caution écologique. La semaine dernière, un communiqué du parti vantait par exemple le mode de vie écolo de leur chef Norbert Hofer qui « cultive ses propres fruits et légumes et aime se déplacer en trottinette électrique ». Le même Norbert Hofer avait pourtant, l‘été dernier, alors ministre des Transports, autorisé l’expérimentation des 140 km/h sur une portion d’autoroute.

    Mais aujourd’hui, le contexte est différent : les Verts ont progressé et sont actuellement donnés à 10% des intentions de vote et les jeunes Autrichiens continuent à se mobiliser avec les manifestations pour le climat. Or la plupart d’entre eux ont l’âge légal pour voter, 16 ans en Autriche. Autant d’éléments qui peuvent expliquer ce « verdissement » du FPÖ.


    Sur le même sujet

    • Débat du jour

      Est-il possible de sortir du glyphosate?

      En savoir plus

    • Revue de presse française

      A la Une: la bataille du glyphosate

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.