GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La menace du «deepfake» se précise

    Il est possible de créer des «deepfakes» avec un ordinateur grand public. Getty Images/genesis_3g

    Des chercheurs en intelligence artificielle et un éditeur de montage vidéo, ont mis au point un logiciel qui permet de modifier simplement et rapidement une interview filmée. Ce système qui donne la possibilité de créer facilement des deepfakes, relance le débat sur les dangers potentiels d’une manipulation massive des informations diffusées en vidéo, sur la Toile et les réseaux sociaux.

    Le phénomène de la contrefaçon d’images n’est pas récent, il s’est propagé de cliché en cliché depuis l’invention de la photographie et, plus tard, celle du cinématographe. Si l’avènement du numérique n’a pas arrangé les choses, ces « infox » visuelles se concentraient jusqu’à présent sur les images statiques. Désormais, les programmes d’intelligence artificielle permettent de transformer un discours filmé… celui d’une personnalité politique, par exemple.

    Cette technique, dénommée deepfake par les anglophones, reste assez marginale, car elle nécessite des puissances de calcul dignes des plus grands studios hollywoodiens. Les mots prononcés par la personne qui apparaît à l’écran doivent être en accord avec le mouvement de ses lèvres, respecter ses expressions faciales et les intonations qui caractérisent sa voix. Très souvent, le rendu de ces vidéos de contrefaçon est imparfait, nous permettant ainsi de déceler la supercherie.

    Truquer une allocution vidéo avec un ordinateur grand public

    Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui ! Des chercheurs des universités de Princeton, Stanford et de l’institut Max Planck, assistés par les ingénieurs des labos de recherche de l’éditeur de logiciels de montage Adobe, ont mis au point un procédé qui permet de truquer quasi automatiquement sur un ordinateur grand public tout le contenu d’une allocution vidéo. Après la retranscription textuelle de l’entretien filmé, il suffit simplement de modifier les phrases et les mots du scripte pour générer la fausse interview. Sans coupures ni à-coups, le rendu sera aussi fluide que l’original respectant l’exposition, l’éclairage, la position de la tête ainsi que les mouvements de la bouche de l’individu qui a été filmé. L’audio qui est reconstitué en analysant les phonèmes et les intonations de la voix sur la séquence originale colle exactement aux images.

    Pour les besoins de la démonstration, la célèbre phrase tirée du film Apocalypse Now « j’aime l’odeur du napalm au petit matin » prononcée par une personne dans une vidéo de test a été transformée ensuite par « j’aime l’odeur du pain grillé au petit matin ». Impossible de distinguer l’original de la supercherie.  « Nous reconnaissons que des individus mal intentionnés pourraient utiliser de telles technologies pour falsifier des déclarations personnelles et calomnier des personnalités », regrettent, mais un peu tard, les chercheurs. Les pourvoyeurs d’infox risquent, en revanche, de s’en donner à cœur joie, nous empêchant définitivement de démêler dans les milliards de vidéos qui circulent sur la Toile, le vrai du faux.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    Prochaine émission

    Des sauts de cabris sur la Lune

    Des sauts de cabris sur la Lune
    La lenteur des déplacements des robots à roulettes extraterrestres agace de plus en plus les ingénieurs des agences spatiales du monde entier. Mais fini de flemmarder ! L’Agence spatiale européenne et des chercheurs suisses testent un robot sauteur qui (…)
    • Des sauts de cabris sur la Lune

      Des sauts de cabris sur la Lune

      La lenteur des déplacements des robots à roulettes extraterrestres agace de plus en plus les ingénieurs des agences spatiales du monde entier. Mais fini de flemmarder ! …

    • Apollo 11 VR, la Lune en réalité virtuelle

      Apollo 11 VR, la Lune en réalité virtuelle

      Apollo 11 VR est une application pour casque de réalité virtuelle qui vous permet de revivre l’intégralité de la mission historique des premiers pas sur la Lune, en endossant …

    • La fête nationale des robots

      La fête nationale des robots

      Des mini-drones de 33 grammes font partie des cortèges du 14-Juillet cette année. Malgré leur apparente fragilité, ces micromachines volantes, coûtant 40 000 euros pièce, …

    • Robots-méduses in vivo

      Robots-méduses in vivo

      Si l’idée d’employer des nano-robots pour réparer le corps humain n’est plus vraiment un concept nouveau, des chercheurs allemands ont su innover dans le domaine de la …

    • Des mille-pattes robotiques dans le corps

      Des mille-pattes robotiques dans le corps

      Une équipe de recherche à Hong Kong a mis au point un mille-pattes robotique pour délivrer précisément toutes sortes de médicaments dans le corps humain. Cette nano bestiole …

    • BrainNet, le réseau social de cerveaux connectés (Rediffusion)

      BrainNet, le réseau social de cerveaux connectés (Rediffusion)

      En interfaçant les ondes cérébrales de trois personnes, des chercheurs américains ont créé le premier « réseau social de cerveaux connectés ». Cette expérience de « transmission …

    • Hyperloop dans les starting-blocks

      Hyperloop dans les starting-blocks

      Le système Hyperloop, imaginé par Elon Musk, le patron de SpaceX et Tesla Motors, qui serait capable de nous transporter par voie terrestre à plus de 1000 km/h prend …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.