GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Côte d’Ivoire: grainothèque pour une production rurale circulaire

    Daniel Oulai, fondateur de la start-up Grainothèque. ©Facebook/Grainothèque

    Afrique en marche aujourd’hui avec cette jeune pousse ivoirienne : la grainothèque. Elle a été fondée, il y a 2 ans. Elle se fixe pour objectif de réinventer l’agriculture paysanne.

    Grainothèque a été fondée à Man dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, à 560 km d’Abidjan. Daniel Oulaï a eu cette idée après avoir fait deux constats.

    « Ici à Man, c’est 40 à 60% de pertes post-récolte chaque année pour les petits producteurs. Ces pertes sont dues essentiellement au fait que les petits agriculteurs n’ont pas accès aux routes et n’arrivent pas à conserver leurs productions ; la deuxième chose c’est la raréfaction de la diversité génétique des plantes. Donc, on a des espèces de plantes qui sont en train de disparaître à cause de la monoculture et de l’utilisation intensive de certains agrochimiques à travers les champs. »

    C’est donc pour réduire les pertes post-récolte et valoriser la diversité génétique des semences que Daniel Oulaï a créé Grainothèque, une entreprise sociale qui propose une approche circulaire de la production agricole.

    « On a un système de production intégrée, qui essaie de créer un mariage entre production végétale et production animale. C’est-à-dire que les invendus des céréales et des légumineuses sont valorisés à travers un moulin communautaire, pour faire des aliments pour le bétail et les déchets du bétail sont valorisés en compost pour servir d’amendement des sols dans des champs de production de céréales et de légumineuses. »

    Ce qui permet donc de réduire l’utilisation intensive des engrais chimiques. Grainothèque achète les invendus des producteurs pour les transformer en compost et en aliments pour bétail, qu’elle vend aux agriculteurs et aux éleveurs, en principe formés dans son incubateur agricole.

     

    La start-up est actuellement en train de développer une solution, pour permettre aux agriculteurs de réagir rapidement face aux insectes ravageurs.

    « Il faut qu’on puisse faire recours aux nouvelles technologies, pour gérer avec précision la question des ravageurs, être en mesure de les identifier à temps, afin de mettre l’agriculteur en contact avec des entreprises qui proposent des solutions et des traitements biologiques et faire des alertes pour prévenir les agriculteurs de la présence des ravageurs dans leur zone d’activité. »

    Daniel Oulaï a déjà été récompensé à plusieurs reprises. Dans le cadre de Vivatech 2019 au mois de mai à Paris, il faisait partie des neuf lauréats du prix de l’entrepreneur africain.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      À Bouaké, l'usine Olheol attend désespérément la graine de coton ivoirienne

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Le prochain Salon de l’Agriculture et des Ressources Animales de Côte-d’Ivoire

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Amélioration génétique du cheptel en Côte-d’Ivoire (rediffusion)

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Initiative cacao et forêts: un plan d'action trop lent?

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La Côte d'ivoire veut tripler sa production d'huile de palme sans déforester

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Kenya: une équipe de football féminin garante de l'éducation

    Kenya: une équipe de football féminin garante de l'éducation
    Au Kenya, dans le bidonville de Kibera, le plus grand du pays, le football féminin a de plus en plus la cote. Depuis plus de 10 ans, l’équipe de la Kibera Girl Soccer Academy balaie les stéréotypes. Ses joueuses ont gravi les échelons et jouent désormais (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.