GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    À la Une de la presse de Kin: l’affaire du viol collectif d’une fille 13 ans

    Kamanda wa Kamanda. © Thomas Nicolon

    Tout d’abord cette décision de justice décriée, rendue par le tribunal pour enfants dans l’affaire du viol collectif d’une fille âgée de 13 ans. Les sept agresseurs, sept camarades d’école, l’avaient droguée avant de commettre le forfait. « Deux condamnations. Cinq ans de prison ferme pour l’un des accusés, pour l’autre une simple réprimande avant d’être remis à la charge de ses parents », rapporte le quotidien Le Phare. Le journal ajoute : « Le tribunal a requis des dommages-intérêts de 10 000 dollars américains à payer solidairement par les deux condamnés ».

    Cette décision de la cour « n’a pas satisfait les avocats de la défense qui ont décidé d’aller en appel » relève de son côté Forum des As journal. Notre confrère publie également diverses réactions recueillies dans l’opinion à propos de cette affaire. « C’en est trop, il faut que ça s’arrête », s’indigne - révoltée - Denise Nyakeru, l’épouse du président de la République, citée par Forum des As.

    Réaction également de Jeannine Mabunda, la présidente de l’Assemblée nationale : « Comme mères, nous sommes toutes scandalisées », a confié cette dernière aux confrères de Forum des As. Le même quotidien a aussi donné la parole à Chantal Yelu, la conseillère du chef de l'État en charge de la jeunesse et de la lutte contre les violences faites à la femme : « Félix Tshisekedi s’associe à la douleur des parents de la victime ». Le journal Le Potentiel, lui, s’est intéressé au plaidoyer mené par le ministère du Genre-Famille et Enfant pour « la campagne Tolérance Zéro » concernant, selon Le Potentiel, les auteurs des violences sexuelles, tel que recommandé par la Déclaration de Kampala de 2011.

    « Aveu d’impuissance du président de la Cour constitutionnelle »

    Autre titre paru dans les journaux de la semaine : « Aveu d’impuissance du président de la Cour constitutionnelle ». C’est dans Le Phare, journal qui parle de l’audience accordée au président de la Cour constitutionnelle par le chef de l’État en date du 17 juin. Cela, explique Le Phare, « suite à la vague de protestations suscitée par l’invalidation, hors mandat et sur fond d’erreurs judiciaires et d’accusations de corruption, de plusieurs dizaines de députés nationaux, dont une trentaine de l’opposition ».

    « À cet effet, écrit ce journal, Benoît Lwamba a avoué l’incapacité des sept juges de la Cour constitutionnelle d’examiner, en l’espace de deux mois, les 1 240 recours reçus des candidats contestant leur défaite électorale lors des législatives du 30 décembre 2018 ». Et de poursuivre : « Pour ce qui est des cas de corruption dénoncés par plusieurs députés nationaux (…), le président de la Cour constitutionnelle a promis des enquêtes diligentes et des poursuites judiciaires à charge des magistrats qui seraient reconnus coupables de corruption. »

    Enfin, dans Le Soft des Finances Édition internationale, un grand reportage dans la province du Lualaba qui, affirme le journal, « se transforme en une véritable puissance ». « À Kolwezi, capitale mondiale du cobalt, rapporte Le Soft, de gigantesques immeubles en acier et en verre introuvables dans la capitale, poussent aux côtés des cases en pisé, le minerais flirte avec le béton armé », constate l’envoyé spécial du journal.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.