GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Travail forcé, exploitation sexuelle: visages de la traite des êtres humains en Europe

    © Getty Images/tirc83

    La traite des êtres humains rapporterait aux trafiquants environ 3 milliards de dollars par an en Europe, selon les chiffres de l'ONU. C'est l'une activités illicites les plus lucratives... avec une quasi-impunité. Madrid est ainsi devenue la capitale européenne de la prostitution en quelques années. Les réseaux bénéficiant d'une législation très floue. Le reportage de Diane Cambon à Madrid.

    En Italie, les autorités ont démantelé le gang des briseurs d'os. Ils recrutaient des personnes à la rue et les payaient quelques centaines d'euros pour leur casser un bras, une jambe afin de monter une arnaque aux assurances en déclarant de faux accidents de la route. Jusqu'au jour où l'une des victimes est morte des suites des blessures infligées et a permis de découvrir le pot aux roses. Le récit de Cécile Debarge.

    Pour certains travailleurs partis tenter leur chance aux Pays-Bas, le rêve tourne au cauchemar. Avec sa bonne santé économique et son taux de chômage à 3,5 %... le pays connaît une pénurie de main-d'œuvre qui attire les travailleurs venus d’Europe de l’Est et en particulier les Polonais. Mais, certaines agences d’intérim n’hésitent pas à contourner la législation néerlandaise pour profiter de ces travailleurs vulnérables. Un reportage d'Arnaud Verniers et d'Annick Capelle de la RTBF.

    En Irlande, un syndicat a traîné l'État en justice pour dénoncer des conditions de travail proches de l'esclavage dans l'industrie de la pêche.
    En cause, un permis de travail spécifique aux ressortissants extérieurs à l'espace économique européen. Les Africains sont les premiers concernés. Avec ce permis, le travailleur est lié à son employeur. Ce qui signifie souvent des journées de travail à rallonge et des salaires impayés.

    Le gouvernement a du coup passé un accord avec le syndicat qui a dénoncé ces pratiques pour «normaliser» la situation. Les explications de Julien Lagache.

    En Europe du Nord, la gauche gagne encore
    Les partis sociaux-démocrates font face à une crise inédite un peu partout en Europe, sauf dans le nord du continent. Exemple au Danemark, où Mette Fredriksen qui dirige le parti social-démocrate depuis 2015 vient d'être nommée Première ministre. Anne-Francoise Hivert.

    Lors de son dernier sommet européen, la Britannique Theresa May a remis en cause la stratégie de Boris Johnson sur le Brexit. Pourtant, l'ex-maire de Londres, ex-ministre des Affaires Étrangères reste favori pour lui succéder comme Premier ministre. Béatrice Leveillé.

     


    Sur le même sujet

    • Accents d'Europe

      Le travail forcé de Nord-Coréens en Pologne

      En savoir plus

    • Reportage International

      Espagne: Madrid, capitale européenne de la prostitution

      En savoir plus

    • Irlande/Migrants

      Irlande: l'industrie de la pêche exploiterait des migrants

      En savoir plus

    • Danemark

      Danemark: les sociaux-démocrates forment une coalition gouvernementale de gauche

      En savoir plus

    • Royaume-Uni / Brexit

      Succession de Theresa May: Boris Johnson largement en tête du premier tour

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.