GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Luigi Patronaggio, après une inspection de la police judiciaire et de deux médecins, a estimé que la situation critique à bord du bateau humanitaire nécessitait un débarquement des rescapés en Sicile et que l'«Open Arms» devait être placé sous séquestre.

    Dernières infos

    RDC: les énergies renouvelables au cœur du développement

    À Goma plus de 5000 foyers utilisent des kits solaires individuels. (Image d'illustration) Getty Images/David Madison

    En RDC, 10 % de la population a accès à l’électricité. L’un des taux les plus faibles du monde. Si la RDC s’est lancée dans une politique de grands travaux hydrauliques, de nombreux acteurs plaident pour des solutions plus proches des consommateurs et notamment le développement du solaire individuel.

    Un Congolais sur dix a accès à l’électricité, les autres en sont réduits à attendre que se concrétisent les projets pharaoniques de Kinshasa dans le domaine hydroélectrique notamment. Mais les choses changent. Il est désormais possible à moindre coût de s’équiper de systèmes solaires individuels. L’entreprise britannique BBOXX commercialise à Goma, Bukavu et Kinshasa une solution originale. Le client ne paie pas le panneau solaire, mais son utilisation.

    Louis De Muylder est directeur innovation de BBOXX RDC. Il explique que « le système n’est pas installé gratuitement, donc il faut quand même un engagement du client, mais il est minimal, et ensuite, le client paie tout au long de l’utilisation, et s’il ne paye pas, le système se désactive. Pour 24 heures d’électricité, cela coûte l’équivalent de cinquante centimes d’euro », affirme-t-il.

    Pour des solutions à destination directe des ménages

    BBOXX a rejoint l’Acerd, l’Association congolaise des énergies renouvelables décentralisées. Une dizaine d’acteurs des énergies renouvelables qui plaident justement pour le développement de solution en direction des ménages. « L’hydraulique est certainement l’un des éléments de réponse, mais cela ne peut pas être le seul ; qui plus est par rapport à l’urgence de la situation », prévientDenis Banlier, le président de l’Acerd.

    Puis, il détaille : « Si vous lancez aujourd’hui un projet hydraulique, il ne va rien amener avant plusieurs années, pour dire le moins. Et c’est pour cela que les solutions plus légères, on pense au solaire individuel, peuvent être beaucoup plus adaptées. Non pas comme une solution miracle pour tout le pays, mais comme une solution pouvant améliorer rapidement les conditions de vie des Congolais. »

    « Rentrer dans un cercle vertueux »

    La production d’électricité individuelle, c’est donc le credo de l’Acerd qui voit déjà les investisseurs manifester leur intérêt. « Le sujet c’est de pouvoir amorcer la pompe, de pouvoir atteindre certains seuils critiques. Il faut atteindre des volumes et les volumes attirent les capitaux, qui créent les volumes, etc. C’est de rentrer dans un cercle vertueux finalement. Ce qui est certain, et cela a été démontré dans d’autres pays, c’est qu’il y a une économie pour un développement privé profitable de l’énergie solaire décentralisée. Ça prend du temps, cela nécessite des impulsions et une collaboration entre les acteurs, l’Acerd essaie d’amener sa pierre à cet édifice là. »

    À Goma plus de 5 000 foyers utilisent des kits individuels, ils sont déjà 100 000 à Kinshasa.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.