GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Émeutes au Chili: couvre-feu décrété à Santiago pour la troisième nuit consécutive (officiel)
    • Israël: le président Rivlin va demander à Benny Gantz de former le gouvernement
    • Israël: Netanyahu annonce renoncer à former un gouvernement (page facebook)
    • Royaume-Uni: le président du Parlement refuse un vote sur l'accord de Brexit ce lundi

    Mauritanie: rapport sur la peine de mort, «un bagne au pays des sables»

    Une rue à Kiffa, en Mauritanie (image d'illustration). Wikimedia/Toksave

    Pourquoi la Mauritanie qui n’a plus exécuté de condamnés à mort depuis 1987 continue à maintenir la peine capitale dans son arsenal législatif, alors que les pays d’Afrique sont de plus en plus nombreux à renoncer à cette pratique ?

    C’est un sujet sensible et tabou qui resurgit à chaque moment de tension politique, et qui enflamme les débats sur les questions religieuses et sociétales. Un sujet qui révèle aussi les lacunes du système judiciaire dans ce pays de 4 millions d’habitants situé au nord du Sénégal, à l’ouest du Mali dans la bande sahélienne, c’est ce que souligne le rapport de l’ONG Ensemble contre la Peine de mort rédigé par Nordine Drici, juriste et président de l’association Planète réfugiés et droits de l’Homme. Cet entretien a été réalisé avant les tensions postélectorales.

    ►Pour en savoir plus :

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.