GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Corée du Sud: le dernier combat des esclaves sexuelles de l’armée impériale japonaise

    Une statue symbolisant les victimes d'abus sexuelles en Corée du Sud pendant la Seconde Guerre mondiale, devant l'ambassade du Japon à Séoul, le 28 décembre 2015. © REUTERS/Ahn Eun-na/News1

    En novembre 2018, le gouvernement sud-coréen a annoncé la dissolution d’une fondation établie avec le Japon, une fondation d’aide aux « femmes de réconfort », euphémisme désignant les femmes forcées de travailler dans les maisons closes de l’armée impériale japonaise, pendant la Seconde Guerre mondiale.
    Selon les historiens, 200 000 femmes, en majorité coréennes, auraient été victimes de ce système d’esclavage sexuel à grande échelle. La question continue d’empoisonner les relations entre Séoul et Tokyo.
    Pourquoi la Corée du Sud a-t-elle décidé de dissoudre cette fondation ? Pourquoi les victimes ne sont-elles pas satisfaites des excuses offertes, en 2015, par le gouvernement nippon ?
    Des réponses, et un reportage, de notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias.

    (Rediffusion du 5 février 2019)


    Sur le même sujet

    • Corée du Sud / Japon

      Séoul dénonce l'accord avec Tokyo sur les «femmes de réconfort»

      En savoir plus

    • Corée du Sud / Justice

      «Femmes de réconfort»: la justice sud-coréenne ordonne à Mitsubishi de payer

      En savoir plus

    • Japon / Corée du Sud

      «Femmes de réconfort»: Tokyo et Séoul ont du mal à tourner la page

      En savoir plus

    • Corée du Sud / Japon

      «Femmes de réconfort»: que prévoit l'accord historique signé à Séoul?

      En savoir plus

    • Japon / Corée du Sud

      «Femmes de réconfort»: Tokyo et Séoul trouvent un accord

      En savoir plus

    • Japon / Corée du Sud

      La question des «femmes de réconfort» agite Tokyo et Séoul

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Lisbonne, l'esprit start-up

    Lisbonne, l'esprit start-up
    En faillite en 2010, le Portugal est aujourd’hui dans le peloton de tête des pays européens avec des taux de croissance et de chômage meilleurs que la France ou l’Allemagne. Ce petit pays de 10 millions d’habitants qui a connu, comme la Grèce, la tutelle (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.