GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 9 Octobre
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La parole libérée

    © Alexandre Plank/Studio Graphique FMM

    Magar vient au centre pour un rendez-vous avec Yaye. Elle en profite pour féliciter Assitan à propos des réunions de sensibilisation sur la sexualité à l’intention des adolescent·e·s et des jeunes. Il est vrai que ces réunions d’information font beaucoup parler à Ratanga.

    Une femme arrive au centre de santé et son accouchement se présente mal : elle est en travail, mais son col n’est pas assez dilaté. Assitan demande de l’aide à Korsa. Cette dernière parvient à sauver la mère et le bébé, mais son intervention est brutale et irrespectueuse. Yaye félicite l’équipe pour l’accouchement mais met en garde Korsa contre les comportements violents envers les patientes.

    Yaye propose ensuite à Magar d’occuper le rôle de relais communautaire. Magar semble intéressée, mais elle sait que Touli ne la laissera jamais travailler auprès du Dr Moulaye. Magar demande des conseils à Badiène pour savoir comment convaincre Touli de la laisser travailler. Badiène fait alors croire à Touli qu’elle engage Magar à la buvette et ce dernier accepte.

    Korsa, de son côté, fait circuler de fausses informations sur les réunions de sensibilisation organisées par Assitan. La rumeur enfle rapidement et les actions les plus improbables sont attribuées à Assitan.


    Sur le même sujet

    • Priorité santé

      Les accouchements traumatiques (rediffusion)

      En savoir plus

    • Accents d'Europe

      Quand l’accouchement se vit dans la violence

      En savoir plus

    • Le Conseil Santé

      Accouchements difficiles

      En savoir plus

    • Reportage France

      La violence obstétricale: des femmes témoignent

      En savoir plus

    • L'apocalypse

      L'apocalypse

      M. Sangaré devient totalement fou. Avant de fuir, il tient à se débarrasser de Touli, de Korsa, de sa femme mais aussi de son fils. Touli, qui s’est fait tirer dessus …

    • À trop pousser le bouchon

      À trop pousser le bouchon

      Ramatou se rend à la bibliothèque pour proposer à Emadé d’habiter avec elle dans son nouvel appartement. Les deux meilleures amies se pardonnent leurs erreurs passées …

    • Démission demandée

      Démission demandée

      Penda a assisté au meurtre de Gino dans le sous-sol de la bibliothèque. La lieutenant Nguessan arrive sur place pour interroger Penda, Emadé et Boubacar. M. Sangaré, …

    • Madame la fonctionnaire

      Madame la fonctionnaire

      Emadé veut absolument inscrire Sally en préscolaire. Elle visite une école et semble totalement séduite, mais le coût représente un véritable obstacle. Elle fait alors …

    • L'amour de gré ou de force (2)

      L'amour de gré ou de force (2)

      Sur ordre de la juge, la lieutenant Nguessan rend la condamnation de Tapo publique. Tapo en profite pour présenter ses excuses devant tous les élèves du lycée, puis s’envole …

    • L'amour de gré ou de force (1)

      L'amour de gré ou de force (1)

      Alors Julien se rend à Thiassala avec sa grande soeur, Touli parvient à se faire embaucher en tant que chauffeur de Madame Sangaré. Il la fait chanter contre de l’argent, …

    • Le procès

      Le procès

      Le comité d’usagers débute son enquête au centre de santé, mais est froidement accueilli par Korsa. Cette dernière essaie de se couvrir en récupérant les suivis de stock …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.