GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    À la Une: Algérie-Sénégal, choc final de la CAN

    Ce vendredi 19 juillet, l'Algérie affrontera le Sénégal en finale de la CAN 2019. © Montage REUTERS

    Direction le Sénégal avec, tout de suite, cette injonction aux footballeurs de l’équipe nationale par « la manchette » du quotidien EnQuête adressée : « Ramenez la coupe ! ». C’est dit, et ça ne souffre pas de discussion, les Lions de la Teranga, qui ont « rendez-vous avec l’histoire », énonce encore ce journal, n’ont qu’à bien se tenir...

    « Ce vendredi 19 juillet 2019 restera à coup sûr gravé dans la mémoire des Sénégalais. En bien ou en mal !, poursuit ce très enflammé quotidien sénégalais. Nous nous coucherons ce soir avec la joie qui accompagne le triomphe. Ou alors, avec la mauvaise gueule de bois des jours sombres (car) comment rester insensible [...] à cette immense aspiration, ce désir profond de victoire qui bat dans le pouls des Sénégalais, surtout des plus jeunes. », s’enthousiasme ce quotidien dakarois d’une question qui n’en est pas une. Raison pour laquelle, après avoir invité le lion sénégalais à rugir ce soir sur la pelouse du stade du Caire, EnQuête y va de sa prière profane : « Puisse l’esprit de nos ancêtres d’Égypte, tel que “chanté” par Cheikh Anta, donner des ailes aux Lions ! En avant ! », lance donc EnQuête, avec tout à la fois le lyrisme et la ferveur des grands jours.

    Vu d’Algérie, ça va de soi, la finale de ce soir est tout autant perçue comme un rendez-vous carrément historique. C’est en effet celui que fixe El Moudjahid aux footballeurs algériens. « Les Verts ont rendez-vous avec l’histoire », signale le quotidien gouvernemental. « Les “Verts”, que personne n’attendait à ce dernier stade de la compétition, ont réalisé un parcours époustouflant, souligne El Moudjahid. [...] L’équipe nationale, cuvée Djamel Belmadi, a su se frayer un chemin dans ce tournoi, le premier en présence de 24 pays, pour se positionner comme le favori N.1 à la succession du Cameroun [...] Le Sénégal de Sadio Mané est venu se dresser sur le chemin de l’Algérie dans ce qui sera le dernier obstacle pour décrocher une éventuelle deuxième étoile africaine, 29 ans après un premier titre remporté à domicile », rappelle avec ferveur El Moudjahid.

    Les « aficionados » de la CAN seront également nombreux ce soir dans le reste de l’Afrique à écouter la retransmission du match (sur RFI, bien sûr). Alors, que leur réservera ce spectacle ? « La finale sera belle, promet Wakat Sera, si toutefois, l’enjeu ne tue pas le jeu ». Car l’enjeu, justement, « pèsera de tout son poids sur le jeu », prévient ce journal ouagalais. « En tout cas, souligne-t-il, la détermination est grande chez Sénégalais et Algériens dont les supporters n’attendent qu’une chose : se retrouver au sommet de la pyramide, au propre comme au figuré. Alors vive le foot africain ! », lance avec enthousiasme Wakat Sera.

    En Afrique, donc, mais aussi en France. La finale de la CAN a ainsi droit à la Une du journal Libération, selon lequel l’Algérie, ce soir, « joue les prolongations », en référence à ladite finale ce vendredi, jour désormais habituel de manifestations de rues en Algérie. « Après des mois de mobilisation dans un pays où sport et contestation sont intimement liés, le peuple algérien est tout entier derrière son équipe », explique Libé.

    Au-dessous du volcan ivoirien

    En Côte d’Ivoire, le projet de loi portant réforme de la Commission électorale a été adopté hier à l’Assemblée nationale, non sans les protestations énergiques de l’opposition parlementaire. C’est ce que souligne « la manchette » du quotidien Le Nouveau Réveil, en prévenant qu’une « grave et deuxième crise électorale se dessine en Côte d’Ivoire ». À la Une de ce journal proche du PDCI [Parti démocratique de Côte d'Ivoire] du président Bédié, la chef du groupe Vox Populi à l’Assemblée nationale Yasmina Ouégnin estime elle aussi que « les conditions de futurs troubles sont en train d’être réunies ».

    Dans le même temps, le quotidien Le Patriote, proche du RDR, lance ce titre triomphal : « CEI : C’est bouclé, c’est géré ! », tout en soulignant que, selon lui, est venu « le temps des larmes de l’opposition ».


    Sur le même sujet

    • Côte d’Ivoire

      Côte d’Ivoire: le RHDP en ordre de marche pour la présidentielle de 2020

      En savoir plus

    • CAN 2019 / Sénégal

      Finale de la CAN 2019: les Sénégalais veulent «une victoire éclatante»

      En savoir plus

    • Reportage France

      Les supporters algériens et sénégalais avant la finale de la CAN 2019

      En savoir plus

    • Radio foot internationale

      CAN: J-1 avant la finale Sénégal/Algérie

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.