GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les généraux et les leaders de la contestation au Soudan ont formé mardi un Conseil souverain de onze membres qui dirigera le pays au cours de sa transition de trois ans et trois mois vers un pouvoir civil.

    À la Une: le retour de la CAN en Algérie

    Les fans algériens célèbrent la victoire de leur équipe à la CAN, à Alger, le 19 juillet 2019. REUTERS/Ramzi Boudina

    En Algérie, la presse, vous vous en doutez, pavoise. Alors, même s’ils ont joué en blanc hier soir, tandis que les Sénégalais, eux, jouaient en vert, la presse algérienne rend ce matin hommage aux « Verts », c’est-à-dire aux footballeurs algériens.

    El Moudjahid sacre ainsi « les Verts rois d’Afrique ». Et ce sacre, le quotidien gouvernemental le formule en plusieurs langues, en lançant ce cri de victoire : « One, Two, Tree… Viva l’Algérie ! »

    L’Algérie « sur le toit de l’Afrique du football 29 ans après ! », enchéritEl Watan. Lequel quotidien n’a qu’un message à adresser aux « Verts », message en forme de coup de chapeau : « Bravo à tous ! »

    L’Expression a trouvé l’Algérie « éblouissante » hier soir. Ce journal algérois salue le « parcours sans faute » de l’équipe algérienne, qui a fait preuve de « solidarité » et d’un « esprit de guerriers ».

    Et puis, plus à l’ouest sur la carte, Le Quotidien d’Oran a trouvé les footballeurs algériens « héroïques jusqu’au bout ». À la Une de ce journal oranais, l’équipe nationale, regroupée sur la pelouse du stade du Caire, exulte en brandissant la Coupe d’Afrique sous une pluie de confettis.

    Le but le plus précoce

    Ambiance toute autre au Sénégal, bien entendu, à la Une de la presse ce matin. « Désillusion ! », lance Rewmi, le Sénégal a été « cueilli à froid ». Comme le rappelle ce journal dakarois, « on dit souvent qu’un match de football ne se termine qu’une fois que l’arbitre central a donné les trois derniers coups de sifflet, mais il ne faut pas oublier qu’il commence immédiatement après le premier. »

    « Xalam Démoon Na Bay Nekh », se désole en wolof le site du journal Walfadjri, ce qui, à grands traits, signifie : « On aurait dû gagner mais hélas on a perdu. » Les larmes des Sénégalais après la défaite, donc ; le Sénégal devra « encore patienter pour soulever son premier trophée continental ».

    De son côté, le quotidien EnQuête a trouvé Les Lions de la Teranga « vaillants ! », car ils sont tombés « les armes à la main ». La « configuration globale » du match (les) donne « largement victorieux », souligne EnQuête, le Sénégal aurait « mérité de gagner ».

    Alors, « même si la victoire a, une nouvelle fois, filé entre les griffes des Lions, cette campagne africaine est une réussite », ajoute « très sincèrement » ce journal. Et cette défaite doit être « fondatrice » des « triomphes futurs ».

    Les Fennecs, fierté d’un peuple

    La presse française rend elle aussi hommage aux deux équipes. À commencer, bien sûr, par celle d’Algérie, qui a droit ce matin à une photo de Une du quotidien Le Parisien. Lequel salue « le triomphe des Fennecs ».

    À l’instar de son confrère algérois El Moudjadid, Le Parisien lance à sa manière ce titre : « One, two… Algérie ! », en soulignant que « tout un peuple attendait ce moment depuis 29 ans ». Comme le remarque encore Le Parisien, le Sénégal a « laissé passer sa chance. Et (…) l'Algérie peut exulter. »

    Quant au quotidien sportif L’Équipe, il concède certes que lors de cette seule finale de la CAN, l’Algérie a été « décevante » et qu’elle s’est imposée « sans aucune occasion », mais que les Fennecs ont montré un état d’esprit « remarquable » et que les Sénégalais n’ont pas su trouver de réponse à cette « armada ».

    L’Équipe souligne enfin que les Algériens voient leur équipe nationale comme le « prolongement du mouvement qui touche (l’Algérie) depuis des mois et qui a amené à la démission de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika » !


    Sur le même sujet

    • Invité Afrique

      Victoire de l'Algérie: «C'est une belle équipe qui remporte cette compétition»

      En savoir plus

    • France / CAN 2019

      CAN 2019: les supporters français des Fennecs célèbrent la victoire de l'Algérie

      En savoir plus

    • Football / Afrique

      CAN 2019: l’Algérie dompte le Sénégal et règne à nouveau sur l’Afrique

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.