GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 25 Octobre
Samedi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Carlos Ghosn accuse les procureurs d'actions illégales, demande «l'annulation des poursuites»

    Spéciale Ingmar Bergman

    Ingmar Bergman pendant le tournage de «Le Septième Sceau», en 1957. © Le Septième Sceau 1957, AB Svensk Filmindustri

    Kubrick disait de lui que c’était « un réalisateur qui ne trichait pas ». Woody Allen en fait « le plus grand artiste depuis l’invention de la caméra ». Et Godard a, dès 1958, écrit son admiration dans l’article Bergmanorama pour un réalisateur comparé à Beethoven ou Proust.

    Le monde du 7ème art célèbre Ingmar Bergman, à l’occasion du centenaire de sa naissance : il était né en Suède, le 14 juillet 1918, et, en près de 60 ans de carrière, aura réalisé une cinquantaine de films, parmi lesquels plusieurs chefs-d’œuvre de Le Septième sceau à Fanny et Alexandre, Les Fraises sauvages, Persona, Scènes de la vie conjugale ou Sonate d’automne

    Un cinéaste suédois particulièrement célébré en France en cet automne : la Cinémathèque française lui consacre une rétrospective intégrale jusqu’au 11 novembre, le distributeur Carlotta le met à la découverte d’un documentaire inédit autour de l’homme et de l’artiste : Bergman, une année dans une vie, réalisé par Jane Magnussen, et ressort sept chefs-d’œuvre en version inédite restaurée (Le Visage, L'Œil du diable, À travers le miroir, Le Silence, Une Passion, Mon île Faro, De la vie des marionnettes) ainsi que 13 autres incontournables édités par ailleurs par Studio Canal.
    (Rediffusion du 29 septembre 2018).

    Pour en parler, trois personnalités du 7ème art :
    - Isabelle Rèbre, cinéaste et écrivaine, a publié l’an dernier La dernière photographie, Sarabande, aux éditions La Lettre volée
    - Jean Narboni, critique et enseignant, auteur de En présence d'un clown de Ingmar Bergman : voyage d'hiver, éditions Yellow Now
    - Le cinéaste Nicolas Saada (Espion(s), Taj Mahal) qui a réalisé pour Arte une mini-série Thanksgiving qu’il dit au croisement de Bergman et de John le Carré

    Les invités de cette spéciale consacrée à Ingmar Bergman, de gauche à droite, Jean Narboni, Isabelle Rèbre et Nicolas Saada. RFI/Sophie Torlotin

    Sur le même sujet

    • Cinéma / Allemagne

      Margarethe von Trotta: «Le côté sombre d’Ingmar Bergman se voit dans ses films»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.