GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Nicolas Fargues, de retour au Cameroun

    L'écrivain français Nicolas Fargues en studio à RFI (février 2019). © RFI/Fanny Renard

    Nicolas Fargues est né en 1972. Enfance au Cameroun, au Liban puis en Corse, études à Paris. Deux ans de coopération en Indonésie, retour à Paris, petits boulots, publication en 2000 de son premier roman intitulé «Le Tour du propriétaire». Depuis 2002, il a vécu à Diego-Suarez, Yaoundé et Wellington. Il est l'auteur d'une douzaine de livres parmi lesquels «Rade Terminus», «J'étais derrière toi», «Beau rôle», «Je ne suis pas une héroïne».

    Son nouveau livre est un recueil de 15 nouvelles intitulé «Attache le coeur» aux éditions P.O.L

    (Rediffusion du 8 février 2019).

    Couverture du recueil de nouvelles de Nicolas Fargues ©P.O.L

    «Ici, la galère, la vraie, tu fais avec. Les galères de transport, de job et de dot, les galères d'un peu tout et n'importe quoi, tu fais avec. Ton avenir aussi boiteux que la qualité du courant fourni par la compagnie nationale d'électricité, tu fais avec. Les Blancs nous plaignent : Mais comment pouvez-vous vivre dans des conditions pareilles ? Ce désastre qui n'en finit plus, avez-vous vraiment la volonté d'y mettre un terme ? Et moi je dis que laisse, mon ami, laisse. Ce n'est pas avec des si, des il faut que et des voilà comment qu'on met Yaoundé dans une bouteille de J&B.» (extrait)

    En quinze récits et portraits à la première personne, Nicolas Fargues propose une formidable radiographie intime, personnelle, de la culture et de la société camerounaise, jusqu’à la satire féroce du « néocolonialisme deux points zéro », selon son expression. Attache le cœur signifie au Cameroun quelque chose comme « Serre les dents ». Hommes et femmes, jeunes et vieux, Noirs et Blancs, locaux, expatriés et diasporiques… Leur point commun est un attachement blessé au Cameroun, pays où la pudeur des gens ne donne pas une idée juste de l’enfer dans lequel souvent ils vivent. (Présentation de l'éditeur)


    Sur le même sujet

    • Vous m'en direz des nouvelles !

      Nicolas Fargues écrit noire sur blanc

      En savoir plus

    • Danse des mots

      «Au pays du p’tit», Nicolas Fargues et la puce à l'oreille

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Patrick Deville, en voyageant, en écrivant

    Patrick Deville, en voyageant, en écrivant
    Patrick Deville est l'auteur d'un projet au long cours. Un projet littéraire, géographique, familial, de sang ou d’encre et une vaste entreprise commencée il y a vingt-deux ans, le 21 février 1997, dont l’ambition est l’écriture de douze romans sans fiction (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.