GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Des membranes anti-CO2 pour lutter contre le réchauffement climatique

    Au loin, de la fumée s'échappe des grandes cheminées des usines métallurgiques de la ville de Marioupol, dans l'est de l'Ukraine. REUTERS/Gleb Garanich

    Avec l’objectif de réduire notre empreinte carbone et les émissions de gaz à effet de serre, des chercheurs suisses ont conçu une membrane qui filtre le CO2 que les cheminées industrielles rejettent en masse dans l’atmosphère.

    Comment piéger ce fichu CO2, 1er responsable du réchauffement planétaire ? Tout simplement en le séquestrant totalement avant qu’il ne se repende dans notre atmosphère ! C’est ce qu’envisagent de réaliserles ingénieurs et chimistes suisses du Centre de compétence pour la recherche énergétique de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne.

    Pour l’instant, l’un des moyens les plus efficaces consiste à réduire les rejets industriels de gaz carbonique par réaction chimique notamment en capturant le CO2 au moment de la postcombustion des fumées d’usines. Ce procédé qui affiche un meilleur rendement énergétique par rapport aux autres méthodes de captation, se nomme la séquestration.  Concrètement, les fumées brûlantes passent à travers des membranes dites à haut rendement. Ces filtres sont constitués d’un support poreux sur lequel on a intégré des polymères capables de sélectionner spécifiquement le CO2 dans des mélanges gazeux. Par ailleurs, la chaleur dégagée par les fumées amplifie les processus chimiques à l’œuvre lors de la séquestration.

    Considérées comme respectueuses de l’environnement, ces membranes ne génèrent pas de déchets et sont recyclables à l’infini. Le dioxyde de carbone sera ensuite utilisé immédiatement ou stocké sous forme de gaz ou de liquide. Selon les chercheurs suisses, ce procédé est certes efficace, mais peut être amélioré. Ils l’ont d’ailleurs démontré en mettant au point une nouvelle classe de membranes à haut rendement qui dépassent d’un facteur six, les performances des filtres actuels.

    Leur prototype est d’une épaisseur nanométrique, car il est composé principalement de couches de « graphène » ultraminces. Il est nécessaire de rappeler que ce matériau aux multiples applications industrielles est un cristal de carbone bidimensionnel d’une épaisseur d’un atome formant un assemblage microscopique de motifs hexagonaux. Les scientifiques suisses l’ont employé comme support pour les molécules de polymères chargées de piéger le CO2.

    « Notre concept est encore très générique, mais il ouvre la voie à des membranes de séquestration des gaz toxiques à très haut rendement » pronostiquent déjà les chercheurs. Reste maintenant à passer du laboratoire à la production industrielle de ces membranes filtrantes ultimes qui coifferont peut-être bientôt les cheminées d’usines et pourquoi pas les pots d’échappement de nos voitures fonctionnant aux énergies fossiles. Avant, du moins on l’espère, que les vapeurs de dioxyde de carbone ne jettent définitivement une couverture chauffante sur l’ensemble de notre planète.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr


    Sur le même sujet

    • Changement climatique

      Les émissions de CO2 en hausse de 2,7% en 2018

      En savoir plus

    • Nouvelles Technologies

      Matériau de construction au CO2

      En savoir plus

    • France / Automobile / Environnement

      La voiture électrique, la solution pour baisser les émissions de CO2?

      En savoir plus

    • Le drone Dipper

      Le drone Dipper

      Le drone Dipper ressemble à un simple avion radiocommandé. Mais ses propriétés étonnantes lui confèrent le pouvoir de plonger, nager et se propulser hors de l'eau pour …

    • Des nano-robots en boule de gomme (rediffusion)

      Des nano-robots en boule de gomme (rediffusion)

      Utiliser des nano-robots pour réparer les cellules du corps humain n’est plus un concept réservé aux seuls ouvrages de science-fiction. Des chercheurs suisses ont développé …

    • HypnoVR, anesthésie virtuelle sous hypnose (rediffusion)

      HypnoVR, anesthésie virtuelle sous hypnose (rediffusion)

      Véritable révolution technologique qui a fait le bonheur des adeptes de jeux vidéo, les dispositifs de réalité virtuelle ont trouvé de nombreux débouchés dans le domaine …

    • Orobot, le robot préhistorique (Rediffusion)

      Orobot, le robot préhistorique (Rediffusion)

      Des chercheurs européens ont mis au point un robot inspiré par un fossile préhistorique vieux de 300 millions d’années. La machine qui reproduit fidèlement la marche …

    • Un exosquelette de chantier (rediffusion)

      Un exosquelette de chantier (rediffusion)

      Des ingénieurs américains ont conçu un système robotisé portatif qui offre aux travailleurs sur les chantiers de soulever et de transporter des charges de 90 kilos comme …

    • Velox, robot patineur (rediffusion)

      Velox, robot patineur (rediffusion)

      Des ingénieurs américains se sont inspirés du règne animal pour créer le robot Velox. Cette machine véritablement tout-terrain est capable de se déplacer dans des environnements …

    • De l’eau dans le désert

      De l’eau dans le désert

      En s’inspirant des particularités biologiques des cactus, des scarabées et des herbes sèches qui réussissent à survivre sans aucune goutte d’eau dans les déserts, des …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.