GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Algérie: «Le français, c'est une belle langue, mais l'anglais la devance»

    Tayeb Bouzid, le ministre algérien de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, veut que l'anglais soit plus utilisé à l'université. Wikimedia Commons/Charif Benboulaid

    Plus d'anglais, moins de français dans les universités d'Algérie. Telle est la volonté du ministre algérien de l'Enseignement supérieur Tayeb Bouzid qui a pris une première mesure allant en ce sens, la semaine dernière. Le ministre a demandé aux recteurs des universités de rédiger les entêtes des documents officiels en arabe et en anglais. Ces entêtes étaient jusqu'alors écrits en arabe et en français. Ce choix, Tayeb Bouzid l'a justifié en expliquant que la langue française ne mènerait nulle part. Ces propos n'ont pas manqué de faire réagir. On en reparle avec la chercheuse algérienne Marnia Lazreg, professeure de sociologie à Hunter College et Graduate Center, à New-York. Elle livre son analyse au micro de Clémentine Pawlotsky.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.