GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chili: près de 200 manifestants éborgnés par les forces de l'ordre depuis le début de la crise sociale (INDH)
    • Chili: le Parlement convoque un référendum afin de réviser la Constitution de Pinochet (officiel)

    La filière lait de consommation en France

    Emmanuel Vasseneix, vice-président de Syndilait. © RFI/Sayouba Traoré

    Le 1er juin 2019, c’est la Journée mondiale du Lait. C’est l’occasion, pour nous, d’explorer la filière lait de consommation en France. Et pour cela, nous avons rencontré les premiers responsables de Syndilait, la structure qui regroupe les acteurs de la production laitière en France ; et les responsables de l’Institut Professionnel du Lait de Consommation, en abrégé IPLC. Cet Institut Professionnel du Lait de Consommation a été créé en 1999 pour vérifier le respect des bonnes pratiques des laiteries et contrôler la conformité de leurs produits.
    (Rediffusion du 26 mai 2019).

    Pour mieux situer les choses, quelques chiffres. Globalement, la filière lait en France, c’est 3,2 milliards de litres par an. On estime que 780 litres de lait de vache sont produits en France chaque seconde, soit une collecte de 24,6 millions de tonnes annuellement (2014). En Europe, la filière laitière française se situe au deuxième rang derrière l'Allemagne. Ce lait est produit dans 57.000 élevages. Chaque élevage compte en moyenne 80 vaches. Pour produire 30 litres de lait chaque jour, une vache doit absorber 80 à 100 l d'eau et de 60 à 80 kg de nourriture.

    Du point de vue économique, les chiffres sont édifiants. En 2018, par exemple, 3,2 milliards de litres sont sortis des laiteries françaises. 320 millions de litres de lait sont exportés, contre 95 millions de litres importés. Le résultat, c’est une balance commerciale excédentaire estimée à 112 millions d’euros en 2018. Voilà pourquoi les contrôles réglementaires sont nombreux. Et voilà pourquoi les différents acteurs insistent sur des Journées Portes ouvertes comme cette Journée mondiale du Lait.

    Éric Birlouez, ingénieur agronome et sociologue de l’agriculture et de l’alimentation, président de l’IPLC. © RFI/Sayouba Traoré

    Invités :
    - Emmanuel Vasseneix, vice-président de Syndilait
    - Éric Birlouez, ingénieur agronome et sociologue de l’Agriculture et de l’Alimentation, président de l’IPLC.

    Production : Sayouba Traoré
    Réalisation : Ewa Piedel


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      Eleveurs laitiers africains et européens: même combat?

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Au Sénégal, la production de lait reprend son cours

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Le Centre national interprofessionnel de l'économie laitière

      En savoir plus

    • Le coq chante

      La Journée mondiale du lait 2017

      En savoir plus

    Prochaine émission

    La création d’une ferme d’élevage au Sahel

    La création d’une ferme d’élevage au Sahel
    Comment fait-on pour créer une ferme d’élevage ? Que ce soit parce que l’éleveur a décidé d’abandonner la transhumance, ou parce qu’un nouveau venu veut se lancer, il faut une structure adaptée à ce type d’activité.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.