GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Vatican: le latin n'est pas mort

    Le pape François lors d'une audience générale hebdomadaire au Vatican, le 15 mai 2019. Vatican media/Handout via REUTERS

    Le latin est une langue traditionnelle de l’Église, liturgique en particulier, c’est aussi de plus en plus une langue vivante au Vatican. Car depuis le mois de juin, Radio Vatican propose une émission hebdomadaire tout en latin ; un choix qui peut paraître étonnant sur les ondes. Cette nouvelle émission n’est pas un accès de nostalgie. Elle serait plutôt une volonté de se diversifier de la part des médias du Vatican.

    En quoi consiste ce programme ?

    Depuis le 8 juin, tous les samedis, à 12h32 très exactement, le canal de langue italienne de Radio Vatican laisse la place à « Hebdomada Papae, notitiae vaticanae latine redditae » soit littéralement « La semaine du Pape, journal du Vatican en langue latine ». Durant cinq minutes, des journalistes latinistes présentent un journal revenant sur les principales activités du souverain pontife dans la langue de Sénèque. « Il s’agit d’un véritable journal radio, avec des reportages et des brèves. Nous l’avons envisagé, non pas avec un regard nostalgique sur le passé, mais comme un défi pour l’avenir » nous explique Andrea Tornielli, le directeur éditorial des médias du Vatican.

    Le canal francophone de Radio Vatican diffuse également ce journal à 16h00 tous les samedis et le propose en podcast, accompagné, pour ceux qui voudraient approfondir, d’un article reprenant la retranscription traduite des textes. Les sujets sont très variés, il ne s’agit pas que de traiter les audiences du pape. Dans le dernier bulletin en latin, on évoquait par exemple un texte que François a écrit en préface d’un livre sur l’exploitation des prostituées.

    Comment est née cette idée de refaire du latin une langue vivante au Vatican et quel en est l’objectif ?

    Cette idée plutôt à contre-courant des médias « mainstream » est d’abord liée à la diversification des médias du Vatican, qui parlent déjà près de quarante langues. S’il faut avouer que peu de personnes connaissent bien le latin aujourd’hui, pour les dirigeants des médias du Vatican il semble qu’il y ait une niche où atteindre des auditeurs plus exigeants. Andrea Tornielli souligne qu’il s’agit de faire revivre la langue officielle de l’Église catholique également à travers les bulletins d’information.

    Cette émission ne s’est pas créée de toutes pièces : les journalistes de la radio papale ont bénéficié de l’aide du bureau des Lettres latines au sein de la Secrétairerie d’État, là où sont traduit en latin les différents documents officiels du pape et du Saint-Siège. Derrière cette émission existe une dimension pédagogique. Le responsable de ce bureau des Lettres latines, le Polonais Mgr Waldemar Turek explique que ces journaux dans la langue de Cicéron peuvent permettre aux jeunes de s’instruire mais aussi aux plus anciens, qui ont appris le latin à l’école, de pouvoir se familiariser avec les réseaux sociaux.

    Le latin, rappelons-le, reste quand-même une langue quotidienne dans le plus petit état du monde.

    Radio Vatican diffuse déjà quotidiennement une messe en latin le matin. Le jingle sonore de la radio du pape commence d’ailleurs par l’expression « Laudatur, Iesus Cristus », « Loué soit Jésus-Christ ». On est sûr au moins de ne pas se tromper de station ! Plus largement, le latin est traditionnellement encore une langue officielle au Vatican et à Rome. Il est encore enseigné dans de nombreux séminaires et bien sûr se retrouve dans certaines liturgies même si le Pape François privilégie l’Italien. En cela, il est beaucoup moins féru de latin que son prédécesseur Benoît XVI.

    Les encycliques des papes sont intitulées en langue latine comme la célèbre Laudato Si du pape François publiée en 2015 où il est question d’écologie. Au Vatican, le vocabulaire latin est encore bien ancré dans les mœurs et le champ lexical. Ainsi, on parle encore de Motu proprio lorsqu’on évoque un décret du pape, ou de bénédiction Urbi et orbi  Á la ville et au monde , à Noël et à Pâques. Le latin reste quand même une langue juridique et administrative, mais le Saint-Siège, on le voit, veut maintenir cette langue bien vivante. En témoignent ce dictionnaire en latin publié chaque année par le Vatican et qui traduit des mots contemporains comme une pizza qui se traduit par placenta compressa ou rugby par ludus follis ovāti, et puis le compte Twitter @Pontifex du pape qui parmi les huit langues est aussi en latin avec quand-même près d’un million d'abonnés.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.