GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Au Togo, l’usine «Jus Délice» produit du jus d’ananas biologique

    Des ananas bruts à l'usine de «Jus Délice», près de Lomé. Union européenne

    La transformation des produits agricoles se développe de plus en plus dans différents pays africains. C’est le cas notamment au Togo, avec les fruits. À l'image de l'usine Jus Délice installée à Gbatopé, à 47 km au nord de Lomé. La construction de cette usine a commencé en novembre 2018 et celle-ci a été inaugurée fin avril 2019.

    Développée avec un investissement de 1,7 milliard de francs CFA (près de 2,6 millions d’euros) du fonds Moringa, avec l’appui de l’Union européenne et de la coopération allemande, Jus Délice est une usine ultramoderne qui produit du jus d’ananas « biologique ».

    Son directeur, Augustin Nanfan, explique le processus de transformation. « Une fois le lavage terminé, le fruit tombe dans une trémie munie d’un couteau latéral qui le fend en deux, 2 écorcheuses raclent l’intérieur du fruit, la pulpe raclée tombe dans ce bac extracteur-batteur pour y être broyée et les épluchures tombent dans cette vis sans fin, pour être envoyées vers la plateforme de compostage. ». Le compost est ensuite distribué aux producteurs.

    Selon Gustav Bakoundah, directeur général de l’unité industrielle, son entreprise est un modèle du social lucratif. « Jus Délice c’est tout ce qui est promotion de l’agriculture biologique avec les petits producteurs formés, regroupés, certifiés et affiliés à l’usine. Jus Délice, c’est une responsabilité sociétale et environnementale, c’est un partenariat gagnant-gagnant avec nos premiers partenaires : les producteurs. »

    Un millier de producteurs d’ananas travaillent avec l’usine. En plus de l’ananas, l’usine compte transformer dans l’avenir les fruits de la passion, les goyaves ou encore les mangues issus de l’agriculture biologique, explique Gustav Bakoundah. « Nous avons une ligne capable de transformer toute forme de fruits, qu’ils soient à peau, à coque ou à noyau. » 

    La production de l’usine est entièrement destinée à l’exportation, dans des fûts de 250 kg chacun. L’objectif est d’envoyer exporter 4 à 5 containers par expédition, détaille Augustin Nanfan, dans le local où des fûts remplis sont déjà entreposés. « Là, nous avons des fûts de produits finis qui sont déjà prêts. Sur chaque palette en bois, il y a 4 fûts. Dans un container de 20 pieds, on aura 80 fûts à envoyer. »

    L’usine compte pour l’instant une vingtaine d’employés, car elle ne fonctionne pour l’instant que 8 heures par jour.  A terme, il y aura 60 employés sur le site. Le laboratoire de l’usine est dirigé par une femme, Eliane Akpinfa. Par ailleurs, c’est une autre femme, Elodie Folly, qui s’occupe de la qualité. « Même avant le démarrage, on était là. On a mis en place les procédures à valider. On a démarré avant même que l’usine ne soit prête. »

    La ligne de production de Jus Délice a une capacité de traitement de 1 500 kg de fruits par heure, pour produire l’équivalent de 1 000 litres de jus. Elle peut fonctionner 24 heures sur 24. Cependant elle n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière.

    La production totale d’ananas biologique et conventionnel au Togo est estimée aujourd’hui à 600 000 tonnes par an.


    Sur le même sujet

    • Afrique Économie

      Bénin: la transformation de fruits fait recette

      En savoir plus

    • Le coq chante

      La Fédération nationale de transformateurs d’ananas du Bénin

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      L'Association nationale des transformateurs d'ananas du Bénin

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Irruption des Africains dans le marché de l’art contemporain

    Irruption des Africains dans le marché de l’art contemporain
    La 46e édition de la FIAC, la Foire internationale d’art contemporain de Paris, a ouvert ses portes ce jeudi 17 octobre pour 4 jours. Traditionnellement habituées à l’événement de la capitale française, les galeries sud-africaines sont absentes cette (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.