GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L’Aquanaut, l’androïde sous-marin

    Capture d'écran issue du site internet d'Houston Mechatronics qui est la société qui a développé l'Aquanaut. https://www.houstonmechatronics.com/aquanaut/

    L’Aquanaut mis au point par une jeune société américaine est capable de changer de forme, passant ainsi d’une configuration de sous-marin à celle d’humanoïde équipé de bras et même d’une tête. Cette propriété de « métamorphe » lui permet de réaliser au plus profond des mers la maintenance des plateformes pétrolières.

    Les hautes technologies robotiques ont conquis depuis longtemps le monde industriel avec la création de cyber-bestioles à tout faire, qui adoptent toujours une apparence bien adaptée à leur lieu de travail. C’est le cas de la plupart des robots aquatiques souvent conçus à partir d’un modèle biologique qui a fait ses preuves.

    On ne compte plus aujourd’hui le nombre de ces engins en forme de méduse, de poulpe, de raie Manta ou encore de crevette. Cependant, affronter les conditions extrêmes des fonds océaniques sur lesquels s’accrochent les plateformes de forage avec des nageoires de petit poisson, relève toujours de mission impossible. C’est la raison pour laquelle, la jeune société américaine Houston Mechatronics a développé l’Aquanaut.

    Cette machine est la version sous-marine des robots des films hollywoodiens Transformers. Elle combine les avantages de deux types d’engins sous-mariniers actuellement employés pour la maintenance des plateformes de forage : Les qualités des robots autonomes uniquement capables de prendre des photos et d’effectuer des mesures à l’aide de leurs capteurs ainsi que celles des véhicules sous-marins téléguidés par des câbles depuis un navire en surface qui, en revanche, sont équipés de bras et d’outils afin de réaliser certaines interventions.

    Cinq années de recherches et développement ont été nécessaires pour mettre au point l’Aquanaut. Celui-ci est doté d’un sonar, de deux caméras stéréoscopiques ainsi que d’un capteur à « lumière structurée » permettant à son système de reconnaissance visuel de reconstituer en 3D, son environnement. Piloté à distance par une équipe réduite d’opérateurs, l’engin sous la forme d'un sous-marin, plonge jusqu’à son lieu d’intervention. Puis, il adopte une apparence plus « humanoïde » en libérant de sa coque deux bras capables de manœuvrer divers instruments et une tête renfermant tous les capteurs. Par ailleurs, son système d’intelligence artificielle embarqué lui donne une réelle autonomie dans le choix de son outillage.

    L’Aquanaut a passé son premier test dans la piscine dans laquelle s’entraînent les astronautes de l’agence spatiale américaine. Ce premier prototype semble opérationnel jusqu’à une profondeur de 300 m. Ses concepteurs, pour la plupart d’anciens roboticiens de la Nasa, espèrent bientôt développer une nouvelle version capable de descendre et d’intervenir à plus de 3 000 m. L’engin est prévu pour assurer la maintenance des structures des plateformes pétrolières ou secourir des sous-mariniers qui se retrouveraient prisonniers des abîmes dans leur submersible.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr


    Sur le même sujet

    • Nouvelles Technologies

      Des nano robots pour dé-carboniser les océans

      En savoir plus

    • Nouvelles Technologies

      BeeRotor, le drone aux beaux yeux d’abeille

      En savoir plus

    • Stadia dans les starting blocks

      Stadia dans les starting blocks

      Le géant de l’internet Google se prépare au lancement de Stadia, un nouveau service en ligne qui a pour ambition d’envoyer au musée toutes les consoles de jeux.

    • Photovoltaïque, une affaire de tournesol

      Photovoltaïque, une affaire de tournesol

      Des chercheurs américains ont développé de petits « tournesols artificiels » capables de suivre la lumière du soleil. Leur dispositif qui n’est pour l’instant qu’une …

    • Q, une voix virtuelle sans genre (rediffusion)

      Q, une voix virtuelle sans genre (rediffusion)

      Tous les bijoux high-tech conversationnels développés actuellement par les grandes firmes du numérique nous offrent deux possibilités, soit vous optez pour la voix masculine, …

    • Nadia, le robot gymnaste

      Nadia, le robot gymnaste

      Des chercheurs américains vont développer un androïde capable de réaliser des mouvements complexes typiquement humains. Leur machine bipède s’inspire des capacités physiques …

    • Lévitation lumineuse (rediffusion)

      Lévitation lumineuse (rediffusion)

      Le nouveau procédé de sustentation, mis au point par des chercheurs américains, permet de faire léviter, à l’aide d’un faisceau d’ondes lumineuses, des objets de grande …

    • HoloLens 2, le casque d’«holoportation» ultime selon Microsoft (rediffusion)

      HoloLens 2, le casque d’«holoportation» ultime selon Microsoft (rediffusion)

      Oubliez vos smartphones pliables hors de prix, les réseaux 5G qui peinent à se mettre en place ou les gadgets connectés qui ont été présentés à grand renfort de publicité …

    • La Darpa télépathie

      La Darpa télépathie

      Le nouveau projet de l’agence de recherche du département de la Défense aux Etats-Unis est de développer une interface cerveau-ordinateur portative pour les soldats américains. …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.