GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières

    Des start-ups pour aider les communes à lever l’impôt

    Des francs CFA (photo d'illustration). Getty Images/Bloomberg / Contributeur

    L’Afrique pourrait accélérer son développement économique, si la perception des impôts et autres taxes était efficace. Et au-delà de ce problème qui concerne la plupart des pays du continent, cela commence à l’échelon local. Basée à Dakar au Sénégal, avec un déploiement effectif ou à venir dans d’autres pays d’Afrique francophones, la start-up Sudpay s’adresse aux communes et une autre start-up, Paydunya, plutôt au secteur privé.

    Plateforme de paiement multiservice, Sudpay a rajouté à son offre Townpay, une solution pour aider les communes à mobiliser plus de ressources auprès des administrés. « Aujourd’hui, il y a en moyenne 40 % des taxes dans les communes qui ne sont pas collectées, explique Samba Sow, fondateur de la start-up, basée au Sénégal. Ça empêche la commune de faire des investissements dans les écoles, dans les hôpitaux, dans les routes, dans l’éclairage, etc. Ce que nous faisons à Sudpay, nous avons développé une plateforme digitale. On recense l’ensemble des contribuables de la commune : qui doit payer, combien doit-il payer, quand doit-il payer ? »

    Un budget communal plus précis

    Chaque commune peut donc connaître son potentiel fiscal et voter un budget basé sur des rentrées financières moins approximatives. « Aujourd’hui, cette base de données n’existe pas dans les communes, ce qui fait qu’ils [les conseils municipaux] font parfois des budgets qui ne sont pas sincères, basés sur les estimations. Avec notre plateforme, ils vont pouvoir faire des budgets qui sont sincères, parce qu’ils ont le nombre exact des contribuables et ce qu’ils doivent payer. Et en même temps, avec cette même plateforme, ils peuvent suivre les paiements des taxes en temps réels : les collecteurs ne peuvent plus détourner la taxe collectée », complète le fondateur de Sudpay.

    Mais la start-up veut aller plus loin et propose une application de suivi budgétaire, comme le détaille Samba Sow : « les communes ont du mal à suivre l’exécution de leurs budgets. Quand ils veulent faire des engagements, ils sont obligés d’appeler la perception et de savoir ce qui est sur le compte. Avec notre plateforme, on a intégré ce volet, qui permet à la commune de suivre l’exécution de son budget en temps réel, tout en respectant l’équilibre budgétaire. »

    Lire aussi : VivaTech : opération séduction pour les start-up de l’Afrique francophone

    Le développement du numérique profite aussi aux entreprises et aux institutions financières avec Paydunya, qui leur propose des solutions pour la collecte et le remboursement. « C’est une plateforme unique, qui permet à une entreprise aujourd’hui qui veut digitaliser ses paiements, que ce soit au niveau de l’émission ou de la réception, d’avoir accès à un seul interlocuteur, qui lui permet d’attaquer plusieurs pays en même temps et de pouvoir atteindre ses consommateurs finaux, selon Aziz Yérima, son fondateur. Nos solutions sont aussi bien adaptées aux assureurs, qu’aux microfinances, qu’aux sociétés qui sont aujourd’hui dans tout ce qui est e-business, e-commerce, etc. ».

    Dans le secteur des assurances par exemple, les solutions développées par Paydunya permettent aux assurés d’effectuer différentes démarches en ligne, en se déplaçant le moins possible. La start-up est présente aujourd’hui au Sénégal et au Bénin. Elle devrait se déployer bientôt en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso et au Cameroun.


    Sur le même sujet

    • Afrique Économie

      Des solutions numériques pour réconcilier banques et petits commerces

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Assurances: de nouveaux acteurs locaux à la place des groupes historiques

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Le «Made in Comores» freiné par de nouvelles taxes

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Burkina Faso : réunion de la CEDEAO à Ouagadougou sur la taxe tabac

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.