GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Tous trois sont récompensés pour leurs travaux sur «l’allègement de la pauvreté globale», informe le comité Nobel ce lundi. «En deux décennies, leur approche basée sur les expérimentations ont transformé l’économie du développement, qui est maintenant un champs de recherche florissant», explique l’Académie royale des sciences suédoise.

    L'écrivaine franco-sénégalaise Fatou Diome se souvient du naufrage du Joola en 2002

    L'écrivaine franco-sénégalaise Fatou Diome en studio à RFI (août 2019). © RFI/Catherine Fruchon-Toussaint

    Révélée en 2003 par Le Ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, auteure, entre autres, de Kétala, Celles qui attendent et Impossible de grandir, transforme de livre en livre notre regard sur l’Afrique et le monde.

    Son nouveau roman intitulé Les Veilleurs de Sangomar aux éditions Albin Michel s'ouvre au lendemain du naufrage du Joola, ferry qui a coulé en septembre 2002 au large du Sénégal faisant 2 000 victimes.

    Couverture du nouveau roman de Fatou Diome ©Albin Michel

    « Nul ne s’aventure sans appréhension à Sangomar, ce bout de terre inhabitée où, dans la tradition animiste sérère, se rassemblent les djinns et les âmes des défunts. Sur l’île voisine, la jeune Coumba entame un long veuvage, recluse chez sa belle-mère. Elle vient de perdre son mari dans le naufrage du Joola, en 2002, au large du Sénégal.Dès la nuit tombée, après le cortège des prières rituelles et des visites obligées, Coumba peut enfin faire face à son chagrin, consigner les souvenirs heureux, invoquer les morts. Alors, sa chambre s’ouvre grand aux veilleurs de Sangomar, esprits des ancêtres et des naufragés qui lui racontent leur destin et la mèneront à la rencontre de son "immortel aimé" ». (Présentation du roman)


    Sur le même sujet

    • Ça va ça va le monde

      [En intégral] Fatou Diome (Sénégal / France): «Le ventre de l'Atlantique»

      En savoir plus

    • RFI-Théâtre / Avignon 2017

      Lecture RFI à Avignon: «Le ventre de l’Atlantique» de Fatou Diome (Sénégal/France)

      En savoir plus

    • En sol majeur

      Fatou Diome

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.