GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Un exosquelette de chantier (rediffusion)

    Le nouveau modèle de robot portable de la société Sarcos se nomme Guardian XO Max. ©sarcos.com

    Des ingénieurs américains ont conçu un système robotisé portatif qui offre aux travailleurs sur les chantiers de soulever et de transporter des charges de 90 kilos comme s’il s’agissait d’un oreiller de plumes.

    Inutile de rêver, manipuler toute une journée des objets lourds et encombrants à la seule force de ses bras, reste pour l’instant un exploit hors de portée à la plupart d’entre nous. Pourtant, avec leurs biscoteaux en papier mâché, les êtres humains ont maintes fois réalisé des travaux pharaoniques, en compensant leurs déficiences physiques par une surdose d’ingéniosité.

    On est passé ainsi de la simple poulie, à la mécanisation des engins de chantiers. Place aujourd’hui à la robotisation avec la mise au point d’exosquelettes performants pour les ouvriers du bâtiment. « Notre dispositif représente la synergie parfaite entre l'homme et la machine et va révolutionner la façon dont le travail s’accomplit », affirment les ingénieurs américains de la société Sarcos Robotics.

    Leur nouveau modèle de robot portable se nomme Guardian XO Max. Il serait capable de multiplier par 20 l'effort physique de son utilisateur, tout en le protégeant des blessures musculaires. « Les lésions professionnelles au dos coûtent plus de 100 milliards de dollars par an aux employeurs américains, ce qui souligne la nécessité d’améliorer la sécurité des travailleurs et de fournir un moyen d’éliminer leurs tensions corporelles » expliquent les roboticiens de la firme sur leur site web.

    L’amure mécatronique qu’ils ont développé est entièrement autonome, sans aucun câble d’alimentation gênant son porteur. Les batteries alimentant en énergie l’exosquelette assurent huit heures d’activités avec une seule charge. Elles sont amovibles et peuvent être remplacées à la volée par des neuves sans jamais interrompre les travaux en cours. Une série de capteurs intégrés à l'exosquelette permet de piloter ce robot d’assistance de façon instinctive et ainsi de minimiser la formation de son utilisateur. Cette carapace ne demande environ qu’une minute aux opérateurs pour y entrer ou pour en sortir. Une fois harnaché à l’intérieur tout devient plus léger et facilement transportable, une poutre de 90 kilos, par exemple, semblera en peser moins de 5.

    Visuellement, cette combinaison high-tech de chantier ressemble au robot élévateur que conduisait Sigourney Weaver dans le deuxième opus de la série des films Aliens. Celui de la firme est, en revanche, bien réel et entièrement opérationnel après 17 ans de recherche et de développement et un investissement de 175 millions de dollars. La société Sarcos Robotics compte commercialiser son Guardian XO Max d’ici à 2020, à priori en proposant une formule de location de cet appareil, à tous les bâtisseurs du monde qui désirent soulager leur mal de dos !

    • Un drone tueur de drones

      Un drone tueur de drones

      Une entreprise aux États-Unis a conçu un drone ultra rapide qui percute, pour mieux les abattre, des engins malveillants qui survoleraient des espaces aériens interdits.

    • Une «robolution» pour les seniors

      Une «robolution» pour les seniors

      Des chercheurs japonais expérimentent des robots capables d’effectuer des tâches ménagères en tout genre. Objectif des scientifiques nippons ? Créer des machines dotées …

    • Le virtuel dans la peau

      Le virtuel dans la peau

      Des chercheurs suisses ont conçu une peau artificielle procurant aux usagers de casques immersifs les sensations du toucher dans les environnements de la réalité augmentée.

    • Un bioréacteur pour résorber des tonnes de CO2

      Un bioréacteur pour résorber des tonnes de CO2

      Avec l’objectif de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, une entreprise américaine a mis au point un bioréacteur de faible dimension qui serait plus performant …

    • Prédire l’évolution des feux de forêts

      Prédire l’évolution des feux de forêts

      Des scientifiques américains ont mis au point un programme d’intelligence artificielle qui permettrait d’analyser en temps réel la progression des incendies de forêt …

    • Facebook, le réseau social des cerveaux

      Facebook, le réseau social des cerveaux

      Pouvoir facilement contrôler ses appareils high-tech uniquement par la pensée est le service que le réseau social Facebook compte bientôt proposer à ses 2 milliards d’abonnés. …

    • «This Person Does Not Exist», le programme qui invente des visages

      «This Person Does Not Exist», le programme qui invente des visages

      Entièrement conçues en temps réel à l’aide d’un programme d’intelligence artificielle, les photos de synthèse de faux visages, de personnes de tous genres, tous âges …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.