GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Présidentielle au Sri Lanka: ouverture des bureaux de vote
    • Californie: l'adolescent qui a ouvert le feu dans la cour de son lycée est mort de ses blessures
    • Bolivie: 5 paysans pro-Morales tués dans des affrontements
    • Irak: un engin explosif fait au moins un mort près d'un rassemblement de contestataires à Bagdad (autorités)

    Mark Zuckerberg veut-il devenir le maître du monde ?

    Créé en 2004, Facebook enregistre un chiffre d'affaires de 55 millions de dollars en 2018. REUTERS/Dado Ruvic/Illustration/File Photo

    Il a toujours l’allure d’un éternel adolescent un peu mal à l’aise dans ses baskets et pourtant Mark Zuckerberg est aujourd’hui à 35 ans la 8e fortune mondiale, à la tête d’un empire : Facebook, 2 milliards et demi d’utilisateurs mensuels, créé en 2004, et ses petites sœurs Whatsapp, Instagram et Messenger. Chiffre d’affaires en 2018 : 55 milliards de dollars. Une pieuvre aux tentacules qui ne cessent de s’étendre, un monstre impossible à contrôler, mais qui, lui, contrôle nos données personnelles, un risque pour la démocratie voilà ce qu’affirment ses détracteurs.

    Il faut dire que la confiance en Facebook en a pris un coup en 2018 avec le scandale Cambridge Analytica, coup d’envoi d’une longue série de révélations sur les failles de sécurité du réseau social, les fuites de données, les campagnes de désinformation ou de dénigrement, la diffusion de contenus haineux... Les mea culpa laborieux de Mark Zuckerberg ont-ils réellement convaincu ? Que vise le jeune patron en annonçant le lancement en 2020 d’une nouvelle monnaie virtuelle la Libra ? Est-ce une menace pour la souveraineté des États ? Faut-il démanteler Facebook comme le préconisent certains ? Mark Zuckerberg veut-il devenir le maître du monde ?

    Invités :
    - Gilles Babinet, entrepreneur, vice-président du Conseil national du numérique et conseiller de l’Institut Montaigne sur les questions numériques, auteur de Transformation digitale : l’avènement des plateformes, aux éditions Le Passeur
    - Jean-Hervé Lorenzi, président du cercle des économistes et auteur, chez Eyrolles, de La nouvelle résistance face à la violence technologique, livre co-écrit avec Mickael Berrebi et Pierre Dockès


    Sur le même sujet

    • France

      Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, rencontre Emmanuel Macron

      En savoir plus

    • Royaume-Uni

      Le «scandale Facebook» pousse la société Cambridge Analytica à la faillite

      En savoir plus

    • Facebook

      Facebook: Mark Zuckerberg fait amende honorable devant le Parlement européen

      En savoir plus

    • Europe / Facebook

      Scandale Cambridge Analytica: l'Europe exige des réponses de Facebook

      En savoir plus

    • Etats-Unis

      Scandale Cambridge Analytica: Mark Zuckerberg sort de son silence

      En savoir plus

    • Etats-Unis

      Cambridge Analytica: Mark Zuckerberg sera entendu au Congrès américain

      En savoir plus

    • Aujourd'hui l'économie, le portrait

      Mark Zuckerberg, un homme face aux critiques

      En savoir plus

    Prochaine émission

    La Méditerranée, reflet de la mondialisation (Partie 2): Chine - USA

    La Méditerranée, reflet de la mondialisation (Partie 2): Chine - USA
    Pour les États-Unis, le Bassin méditerranéen est à nouveau un espace stratégique important.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.