GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Agenda culture Afrique du 15 au 21 septembre 2019

    Affiche de « La Sunday » 2019 à Abidjan (capture d'écran). hotsta.org/lasunday.abidjan

    Comme chaque semaine, l'Agenda culture Afrique avec Anne Bocandé, d'Africultures.

    Pour commencer, première édition de rentrée des soirées « La Sunday » à Abidjan. Depuis fin 2018, « La Sunday » est devenue un véritable lieu de rendez-vous du dimanche dans la capitale économique de la Côte d’Ivoire. L’idée de départ de 5 entrepreneurs et artistes installés à Abidjan était de combler l’absence de propositions culturelles : le dimanche dans la ville, inventer un moment festif où on peut écouter de la musique, danser, recharger les batteries pour la semaine. D’une soirée informelle, le collectif et ses artistes invités sont aujourd’hui régulièrement accueillis, de 15h à 22H, dans l’enceinte de la galerie d’art Donwahi, mais aussi à l’espace Laguna comme ce dimanche soir.

    Quelle est la programmation du jour ?

    Ce sont surtout des DJ qui sont invités à La Sunday et proposent des musiques urbaines aux influences internationales.

    La plupart sont installés en Côte d’Ivoire comme Jeune L!O ou Black Charles, par ailleurs membre du collectif qui organise La Sunday, Le collectif Bain de foule.

    Et pour cette rentrée est aussi programmé Cheetah, DJ venue de France, qui anime notamment l’émission radio BlackSquare et les soirées Trap africa dédiées aux musiques afro-urbaines… L’artiste américain Dreamcast Moe est également de la partie.

    La première édition du festival international des films de femmes prend ses quartiers à Cotonou, au Bénin.

    « Quand le cinéma aborde les violences faites aux femmes », telle est la thématique de ce festival.

    Au programme et en compétition des courts métrages de réalisatrices africaines et des films du monde entier portant une réflexion sur la condition des femmes.

    Un festival organisé par l’association EcranBénin.

    La 8e édition de la Rencontre internationale d’art contemporain se poursuit à Brazzaville.

    Lancé par l’artiste plasticienne et écrivaine Bill Kouelany, fondatrice des Ateliers Sahm, le festival se déroule sur le mois de septembre, alternant des temps de formations professionnelles pour les artistes, et des moments de restitutions et de prestations publiques. Plus de 70 artistes sont réunis pour l’occasion à Brazzaville. La thématique cette année : Réinventer le monde… à l’aube des traversées.

    La semaine dernière le poète, slameur et romancier Marc Alexande Oho Bambe a mené plusieurs ateliers de poésie et de slam.

    Cette semaine la critique d’art et commissaire Lucie Touya proposera des ateliers sur « devenir artiste ». Une semaine ponctué par des performances et conférences.

    En France, à Montpellier; le festival Arabesques se poursuit jusqu'à dimanche prochain. Il se définit comme la plateforme des arts du monde arabe en Europe.

    Vendredi, l'artiste marocaine OUM sera en concert.

    L’artiste Oum présente son nouvel album, le troisième, intitulé Daba au festival Arabesques. « Daba » qui signifie « maintenant » en arabe marocain.

    Sur scène, le même soir, l’artiste Aziz Samhaoui, le fondateur du célèbre Orchestre national de Barbès, et qui sera en concert à Montpellier avec son groupe : University Of Gnawa.

    Et puis découvrez aussi les créations du jeune groupe Alchimix qui mêle musiques gnawa, musiques électroniques, hip-hop et beat box.

    On poursuit votre focus sur la rentrée littéraire avec le nouveau roman de Louis-Philippe Dalembert, intitulé Mur Méditerranée.

    Mur Méditerranée, un titre parlant pour décrire ce qu’est devenue la Méditerranée : un mur qu’il est difficile de franchir aujourd’hui et que des milliers de personnes tentent, au péril de leur vie, de traverser.

    L’auteur est parti d’un fait réel : le naufrage d’un bateau de clandestins venus d’Afrique et du Moyen-Orient en juillet 2014, secouru par un bateau danois le Torm Lotte.

    Louis-Philippe Dalembert a imaginé le récit de trois femmes aux trajectoires différentes, mais qui se retrouvent sur ce bateau : l’une est Érythréenne, l’autre Nigériane et la dernière Syrienne.

    Nous découvrons leur parcours singulier sur les routes de l’exil avant d’embarquer sur ce bateau.

    Un récit politique donc qui plonge dans les circuits de trafic d'êtres humains et des responsabilités étatiques aux échelles nationales et internationales.

    Et puis un récit sensible sur « ces voyageurs de l’espoir » comme ils les nomment, qui partent pour ré-ouvrir leurs horizons bouchés pour différentes raisons là où ils ont grandi, et qui cherchent une terre où je cite « ancrer leurs rêves ».

    Un roman coup de cœur de cette rentrée littéraire, publié aux Éditions Sabine Wespieser, par Louis-Philippe Dalembert, auteur haïtien qui avait déjà publié un très beau roman, Avant que les ombres s’effacent sur l’accueil, en Haïti, pendant la Seconde Guerre mondiale des juifs persécutés en Europe.

    On se quitte en musique avec un hommage à Rachid Taha décédé il y a un an exactement, avec un titre de son album posthume Je suis Africain.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.