GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L’Irlande célèbre son agriculture avec son championnat national de labourage

    L'Irlande exporte environ 90—% de ce qu’elle produit (Photo d'illustration). AFP/Paul Faith

    C’est le championnat national de labourage en Irlande. Une foire de l’Agriculture à ciel ouvert qui rassemble chaque année 250 000 personnes. Avec cette année un invité particulier : le Brexit.

    Impossible de faire dix pas sans lire le mot Brexit. Il faut dire que la date prévue pour la sortie du Royaume-Uni est dans 42 jours. Dans l’allée réservée aux institutions, les portes sont barrées de gros autocollants « Brexit hub » faisant penser aux scènes de crime dans les séries policières. À chaque intersection, les organisateurs ont planté des panneaux qui demandent « est-ce que vous avez pensé à ceci ? Êtes-vous Brexit-ready ? » Le mot d’ordre de cette édition 2019 : « préparer l’Irlande au Brexit ».

    Un Brexit qui n'arrange pas les Irlandais

    L'Irlande exporte environ 90% de ce qu’elle produit. Et son premier client, c’est le voisin britannique. Dans le cas d’un Brexit sans accord et donc du retour d’une frontière entre l’Irlande et le Royaume-Uni, les agriculteurs seront durement frappés : retour des droits de douane donc baisse des marges, perte de compétitivité, contrôles...

    Le but, lors de ce National Ploughing Championships, c’est de s’assurer que tout le monde dans le monde agricole soit préparé au maximum au changement. On distribue des fascicules explicatifs, des sacs remplis de documentation, ou encore des questionnaires dont les questions préparent, elles aussi, le Brexit : Vous êtes-vous enregistrés auprès des impôts pour le passage des douanes ? Vous êtes-vous enregistrés auprès du système européen d’importation, le TRACES ? Avez-vous vérifié que les produits que vous importerez ou exporterez respectent les normes en vigueur ? Avez-vous cherché de nouvelles opportunités de marché ?

    Dans les stands, il y a des personnes pour répondre à toutes les questions. Il s’agit aussi de renseigner les agriculteurs sur leurs droits : par exemple, les exportateurs peuvent bénéficier d’une formation pour les démarches administratives concernant les douanes.

    Une démarche pédagogique qui tarde à porter ses fruits

    Il est encore trop tôt pour dire si cette technique fonctionne. On pourra le dire une fois que le Brexit sera passé, et encore. Du côté de l’agence irlandaise de l’alimentation, le chef du « projet Brexit » estime que les producteurs sont aussi prêts que possibles. Mais il met en garde : être préparé ne veut pas dire qui’l n’y aura pas d’impact.

    Les agriculteurs, sont dans l'ensemble pessimistes. Pour eux, la situation va virer à la catastrophe et la seule solution serait de débloquer une aide financière d'urgence.


    Sur le même sujet

    • Grand reportage

      Brexit: la Grande-Bretagne se cherche un modèle agricole

      En savoir plus

    • Reportage France

      Brexit: remous pour la filière poisson de Boulogne-sur-Mer

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.