GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: trente ans de réclusion requis contre Moussa Coulibaly pour l'attaque de militaires à Nice en 2015
    • L'Allemagne dénonce l'expulsion «injustifiée» de diplomates par la Russie (gouvernement)
    • Le parquet français suffisamment indépendant pour émettre des mandats d'arrêt européen (justice de l'UE)
    • Grève contre la réforme des retraites en France: le port du Havre bloqué par des manifestants
    • Incendie à bord du porte-avion russe «Amiral Kouznetsov» à quai (agences russes)
    • Moscou va expulser deux diplomates allemands en mesure de représailles (diplomatie russe)
    • Grève en France: «pas de trêve pour Noël» sans retrait de la réforme des retraites, lance le syndicat CGT-Cheminots

    L'Inde, arbitre du marché du coton sur la prochaine campagne

    Récolte de coton dans un champ à la périphérie d'Ahmedabad, en Inde, le 24 octobre 2016 (image d'illustration). © REUTERS/Amit Dave

    L'Inde est le premier producteur mondial de coton et la récolte, qui démarre le mois prochain, promet d'être beaucoup plus abondante que l'an dernier. Les cours mondiaux de la fibre, déjà déprimés, dépendront du choix que feront les autorités de New Delhi entre exporter et soutenir les producteurs indiens.

    L'Inde devrait récolter 20 % de plus de coton que l'an dernier sur la campagne qui démarre au 1er octobre. Les surfaces sont en augmentation. La mousson a été généreuse en pluies. Avec 37,5 millions de balles de coton, rapporte Reuters, la récolte promet d'être la plus belle depuis cinq ans en Inde, le premier producteur mondial.

    Revers de la médaille, le prix versé au producteur pourrait s'effondrer. Pour l'instant, le prix local est encore au-dessus du prix minimum instauré par New Delhi. Un prix minimum que les autorités ont augmenté de plus d'un tiers en deux ans. Mais cette situation pourrait ne pas durer sous l'avalanche promise de balles de coton indien.

    L'Inde pourrait acheter jusqu'à un tiers de sa récolte

    D'où la promesse d'intervention des autorités indiennes. L'autorité publique du coton en Inde, la Cotton Corporation of India, promet déjà d'acheter aux producteurs jusqu'à 10 millions de balles de coton, un tiers de la production du pays.

    Pas de quoi réjouir les filateurs indiens. Surendettés, ils ne parviendront sans doute pas, dans ces conditions, à se fournir en coton indien à un prix intéressant pour eux. Les exportateurs de coton indien font aussi la grimace. Ils pourraient ne plus être en mesure de vendre une balle de coton sur cette campagne, ils ont déjà beaucoup de mal à le commercialiser parce qu'il est 10 % plus cher que sur le marché mondial.

    Vers un rebond des cours mondiaux du coton ?

    L'Inde va-t-elle s'effacer du commerce international du coton ? Si oui, cela pourrait faire rebondir les cours mondiaux. Dirigés par la bourse de New York, ils sont déprimés par la guerre commerciale sino-américaine, qui grippe les machines à coudre autant que l'économie mondiale, et qui n'est pas favorable aux exportations de coton des États-Unis vers la Chine.

    Mais ce conflit entre Pékin et Washington pourrait a contrario permettre à l'Inde de tirer son épingle du jeu sur le marché du coton, même si elle n'est pas compétititive. En effet la Chine, pour refournir ses stocks, pourrait être contrainte d'acheter du coton indien, plutôt que du coton américain.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      Coton et sucre: l'Inde doublement épinglée à l'OMC pour ses subventions

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      L'Inde importe de l'huile de coton, une première

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Le coton OGM nécessite un usage croissant de pesticides

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.