GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L'écrivaine américaine Siri Hustvedt, entre réalité et fiction

    Portrait de l'écrivaine américaine Siri Hustvedt. RFI/Richard Riffonneau

    Romancière de réputation internationale, Siri Hustvedt est également l'auteur d'une oeuvre essayiste de tout premier plan. Ses livres sont traduits dans plus de trente langues. En France, son œuvre est intégralement publiée par Actes Sud, notamment Un été sans les hommes (2011), Un monde flamboyant (2014) qui a fait partie de la sélection du Man Book Prize 2014, ou encore Une femme regarde les hommes regarder les femmes (2019).

    Son nouveau roman vient d'être traduit de l'américain par Christine Le Boeuf, sous le titre Souvenirs de l'avenir.

    Couverture française du nouveau livre de Siri Hustvedt. © Actes Sud

    « En 1978, une jeune femme en quête d’aventure, S. H., s’installe à New York dans l’intention d’écrire son premier roman. Mais elle se voit bientôt distraite de ses projets par sa mystérieuse voisine, Lucy Brite, dont les propos aussi confus qu’inquiétants lui parviennent à travers la mince cloison de leur immeuble décrépi. S. H. se met à transcrire les étranges monologues de Lucy, où il est question de la mort brutale de sa fille et du besoin qui la taraude de châtier son assassin. Jusqu’à cette nuit de violence où Lucy fait irruption dans l’appartement de S. H.
    Quarante ans plus tard, S. H. retrouve le journal qu’elle a tenu cette année-là et entame un récit autobiographique – Souvenirs de l’avenir – dans lequel elle juxtapose savamment les textes contenus dans le journal, les ébauches du roman qu’elle tentait d’écrire alors, et les commentaires que ces brouillons de jeunesse inspirent à la romancière chevronnée qu’elle est devenue, afin de créer un dialogue entre ses différents “moi” à travers les décennies.
    Virtuose, incisif et poignant, le septième roman de Siri Hustvedt rassemble et magnifie les thèmes qui ont fait d’elle l’un des écrivains les plus reconnus de sa génération
     : le caractère faillible de la mémoire, la brutalité du patriarcat, les traumatismes qui livrent leurs secrets bien des années plus tard, l’œuvre du temps et la capacité de l’imaginaire à recréer le présent, voire à le guérir. Ce “portrait de l’artiste en jeune femme”, voluptueuse superposition de récits, est un subtil alliage de réminiscences, de drôlerie et de magie narrative. » (Présentation de l'éditeur)


    Sur le même sujet

    • Prix Nobel de littérature / Pologne / Autriche

      Les prix Nobel de littérature décernés à Olga Tokarczuk et Peter Handke

      En savoir plus

    • Littérature sans frontières

      L'écrivain américain Laird Hunt face à la violence raciale de son pays

      En savoir plus

    • Littérature sans frontières

      Robert Littell, un Américain à Moscou

      En savoir plus

    • Littérature sans frontières

      La romancière américaine Tracy Chevalier revisite «Othello»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.