GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Il est nécessaire de «restaurer l'ordre» à Hong Kong (ministère chinois de la Défense)
    • Fusillade en Californie dans la ville de Fresno: une dizaine de victimes dont «plusieurs morts» (police)
    • Manifestations et violences en Iran: Téhéran condamne le soutien de Washington à des «émeutiers»
    • Biélorussie: aucun représentant de l'opposition n'a été élu aux législatives (résultats officiels)
    • «Déchets, ça déborde! On fait quoi?» Journée spéciale ce lundi sur les antennes de RFI dès 6h TU (7h heure de Paris)
    • Hong Kong: la loi interdisant le port du masque est jugée anticonstitutionnelle (Haute cour)

    Comment le poison du Brexit mine l’économie du Royaume-Uni et de ses voisins

    Un manifestant pro-Brexit s'entretient avec des manifestants anti-Brexit à Londres, en Grande-Bretagne, le 2 septembre 2019. REUTERS/Henry Nicholls

    Les Européens sont toujours dans l’attente d’un accord sur le Brexit. Les ultimes négociations doivent se poursuivre ce mercredi matin, 16 octobre, car personne n'a envie d'une sortie du Royaume Uni sans accord. La pire des solutions sur le plan économique.

    Pour les Britanniques comme pour leurs voisins, c'est effectivement le pire des scénarios. Dans ce cas de figure, les échanges de marchandises transManche pourraient être divisés par deux du jour le lendemain le premier novembre prochain, faute de préparation administrative suffisante, et il faudrait une année pour retrouver un flux normal alerte la cour des comptes britanniques.

    L'Irlande a déjà provisionné un milliard d'euros pour faire face à ce qui est considéré au pays du trèfle comme une catastrophe économique, qui pourrait lui coûter presque un point de croissance en 2020. Sur le continent les craintes s'amplifient. « Après le Brexit, la Grande-Bretagne sera « un nouveau concurrent » à la porte de l'UE a prévenu hier la chancelière allemande. En France les sénateurs s'inquiètent du risque de « dumping fiscal et social » en cas de hard Brexit. S'affranchir des règles européennes pour être plus compétitif est l'un des ressorts des milieux d'affaires favorables à la sortie de l'union, un club il est vrai très clairsemé, car l'immense majorité des chefs d'entreprise britanniques redoutent cette échéance, qui leur a déjà coûté très cher, en préparatifs et en activité potentiellement perdue.

    L'économie britannique est déjà pénalisée par la perspective du Brexit?

    En trois ans l'économie britannique aurait perdu 70 milliards de livres, soit 80 milliards d'euros selon la dernière évaluation réalisée par le think tank Centre for European Reform. Son PIB s'est rétréci de 2,9%. Le signe le plus tangible de cette contraction c'est l'investissement étranger qui marque le pas. L'an dernier 15% des entreprises ont suspendu leur projet d'investir au Royaume-Uni d'après une enquête effectuée par le cabinet Ernst and Young. Depuis le début de cette année, il n'y a quasiment plus un penny investi dans l'automobile, une branche qui s'est pourtant développée essentiellement grâce aux marques étrangères. Autre symptôme de ce ralentissement, le chômage qui réapparait après neuf ans d'embellie continue du marché de l'emploi.

    Pour les voisins européens, les effets du Brexit sont-ils déjà sensibles?

    Là aussi les préparatifs grèvent les budgets des États, des collectivités et des entreprises chez les voisins immédiats du Royaume-Uni. L'Irlande, la France, les Pays-Bas, la Belgique. Cela dit aux Pays-Bas le Brexit fait pour le moment le bonheur du secteur de la logistique. La demande des entreprises revoyant leur chaîne d'approvisionnement avec une base néerlandaise a quintuplé ces derniers mois. Mais cet effet sera passager, à moyen terme les Pays-Bas font partie des pays qui ont beaucoup à perdre dans le Brexit, étant donné la dynamique de leurs échanges avec le Royaume-Uni. Pour les sénateurs français, après l'Irlande la France sera la grande perdante.

    Mais il faut raison garder, les premières victimes économiques du Brexit sont ceux qui l'ont choisi: en moyenne les Britanniques essuieront des pertes quatre fois plus importantes que celles des ressortissants de l'Union européenne.

    En bref

    La banque publique turque Halkbank dans le collimateur de la justice américaine à cause de ses affaires avec l'Iran

    Après ses responsables, c'est maintenant la banque qui est mise en cause pour contournement des sanctions américaines contre l'Iran. Elle est aussi poursuivie pour fraude et blanchiment d'argent. Entre 2012 et 2016 des transactions fictives entre la banque turque et Dubaï ont permis à l'Iran d'accéder à des milliards de dollars de fonds.

    Pour réussir, les femmes ne doivent jamais accepter d'être moins bien payées que les hommes, recommande la nouvelle dirigeante du FMI

    Kristalina Georgieva s'est faite l'avocate de la cause des femmes hier à l'assemblée générale du fonds. Et elle est intransigeante sur la question des salaires, car les femmes dit-elle effectue en moyenne plus de deux heures de travail non rémunérées de plus par jour que les hommes. Elle s'est aussi déclarée favorable aux quotas pour promouvoir les femmes, une solution imparfaite reconnait-elle, mais pragmatique !


    Sur le même sujet

    • Reportage International

      Royaume-Uni: la City face au Brexit

      En savoir plus

    • Accents d'Europe

      En quoi le Brexit embarrasse la couronne?

      En savoir plus

    • Reportage International

      Brexit: quand Elisabeth II entre dans l'arène politique

      En savoir plus

    • Brexit / Irlande

      Brexit: Johnson sur la défensive après les fuites sur la frontière irlandaise

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.