GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Lentille ultra mince pour smartphone

    Un jeune homme tient à un smartphone dans ses mains © GettyImages/Maskot

    Comment rendre les smartphones encore plus minces et plus légers ? Des chercheurs américains ont mis au point une lentille optique de quelques microns d’épaisseur, soit mille fois plus fine et cent fois plus légère que celles qui équipent actuellement nos appareils.

    La lumière visible, qualifiée de « blanche », c’est-à-dire correspondant à celle du jour, est composée en fait de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et bien plus, si l’on prend en compte toutes celles que l’œil humain est incapable de percevoir. Hélas, ces ondes lumineuses aux multiples teintes, de l’infrarouge à l’ultraviolet, n’en font qu’à leur tête, en ne vibrant pas à l’identique en fonction de la longueur d'onde qui les caractérise et en raison aussi du milieu dans lequel elles se propagent.

    Lorsqu’elle traverse du verre, la fréquence rouge, par exemple, sera différemment déviée par une lentille concave qu’une onde bleu, bref ! C’est la pagaille à l’arrivée, provoquant des bords colorés qui apparaissent dans les zones de contraste des photos. On amoindrit cette aberration en empilant plusieurs lentilles, au détriment de la définition et de la luminosité au point focal où se forment les images. Les optiques qui intègrent nos smartphones n’échappent pas à cet empilage volumineux pour ne pas dire lourdingue. Elles prennent beaucoup trop de place dans nos appareils ont estimé les chercheurs américains de l’Université de l’Utah. Leur prototype de lentille ultra plate affiche à sa surface un ensemble de microstructures qui ont été savamment agencées. Chacune de ces structures microscopiques est l’équivalent d’une  mini-lentille, capable de dévier une des fréquences de la lumière blanche pour la focaliser sur une section spécifique du capteur électronique de l’appareil photo. L’empilage  de ces « zones » de lumière, forment à l’arrivée une seule et unique image sans pratiquement d’aberration chromatique.

    « Considérez ces microstructures comme de très petits pixels pastillant notre  lentille qui travaillent ensemble pour agir comme le ferait un seul objectif » précisent les scientifiques. Leur système s’inspire des technologies de l’imagerie spatiale, notamment celles qui ont été développées pour le projet mondial Event Horizon, qui associe plusieurs télescopes pour en simuler un seul. Virtuellement beaucoup plus grand et donc infiniment plus précis, il nous a permis d’obtenir le premier cliché historique de l’environnement immédiat d’un trou noir. La lentille des chercheurs de l’Utah de quelques microns d’épaisseur qui 20 fois plus mince qu’un cheveu humain, n’a évidemment pas les mêmes ambitions photographiques que ce super télescope, mais elle en reprend le principe.

    Autre particularité, elle a été façonnée dans du plastique plutôt que de verre lourd et fragile et serait capable de focaliser la lumière infrarouge pour réaliser des photos nocturnes. Les scientifiques estiment qu’elle remplacerait à moindre coût toutes les optiques de nos smartphones et de bien d’autres dispositifs électroniques existants, ainsi que de développer une multitude de systèmes de vision ultra-sensibles qui, en revanche, restent encore à imaginer. Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    • Stadia dans les starting blocks

      Stadia dans les starting blocks

      Le géant de l’internet Google se prépare au lancement de Stadia, un nouveau service en ligne qui a pour ambition d’envoyer au musée toutes les consoles de jeux.

    • Photovoltaïque, une affaire de tournesol

      Photovoltaïque, une affaire de tournesol

      Des chercheurs américains ont développé de petits « tournesols artificiels » capables de suivre la lumière du soleil. Leur dispositif qui n’est pour l’instant qu’une …

    • Q, une voix virtuelle sans genre (rediffusion)

      Q, une voix virtuelle sans genre (rediffusion)

      Tous les bijoux high-tech conversationnels développés actuellement par les grandes firmes du numérique nous offrent deux possibilités, soit vous optez pour la voix masculine, …

    • Nadia, le robot gymnaste

      Nadia, le robot gymnaste

      Des chercheurs américains vont développer un androïde capable de réaliser des mouvements complexes typiquement humains. Leur machine bipède s’inspire des capacités physiques …

    • Lévitation lumineuse (rediffusion)

      Lévitation lumineuse (rediffusion)

      Le nouveau procédé de sustentation, mis au point par des chercheurs américains, permet de faire léviter, à l’aide d’un faisceau d’ondes lumineuses, des objets de grande …

    • HoloLens 2, le casque d’«holoportation» ultime selon Microsoft (rediffusion)

      HoloLens 2, le casque d’«holoportation» ultime selon Microsoft (rediffusion)

      Oubliez vos smartphones pliables hors de prix, les réseaux 5G qui peinent à se mettre en place ou les gadgets connectés qui ont été présentés à grand renfort de publicité …

    • La Darpa télépathie

      La Darpa télépathie

      Le nouveau projet de l’agence de recherche du département de la Défense aux Etats-Unis est de développer une interface cerveau-ordinateur portative pour les soldats américains. …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.