GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Manger magique

    Papouasie Nouvelle-Guinée. La communauté commente la taille de l'igname au cours d'une cérémonie d'échange. © Marc Dozier

    Quels rituels, quels interdits alimentaires, quelles croyances ? Où que l'on soit dans le monde, «manger» n'est pas un acte anodin. La nourriture, la personne, notre relation à la nourriture relève - universellement - de coutumes, de rituels, d'habitudes, de croyances.

    Archives Fondation Dapper. @ Hughes Dubois

    Elle est investie de vertus ou de dangers parfois, suspecte dans la marmite de l'autre, ou bien porteuse de messages.

    Et si nous «ajoutions» un peu de magie dans ce que nous mangeons ?

    Avec Serge Bahuchet, éco-ethnologue au Muséum national d'Histoire naturelle, et Christophe Lavelle, chercheur au CNRS et commissaire scientifique de l'exposition «Je mange donc je suis» qui s'est ouverte au Musée de l'Homme à Paris, le 16 octobre 2019. À voir jusqu'au 1er juin 2020.

     

     

    Christophe Lavelle. © JMDJS

     

    En liens
    «Je mange donc je suis» Le musée de L'homme à Paris
    → Bientôt sur RFI : «Qu'est-ce qu'on mange ?» , la question que posera Caroline Lachowsky, le 5 novembre 2019, dans Autour de la question sur RFI.
    → «Les jardiniers de la nature», de Serge Bahuchet, éd. Odile Jacob.
    → «Toute la chimie qu'il faut savoir pour devenir un chef», de Christophe Lavelle, éd. Flammarion.
    L'émission Le Club RFI «Fête de l'igname et la lutte traditionnelle chez les Booda».

    Serge Bahuchet. © JC Domenech

    Programmation musicale
    Senegal Fast Food - Amadou et Mariam
    Rituel avant la récolte de miel de Pygmées Aka.

    Affiche «Je mange donc je suis». © JMDJS

     

    La recette

    Igname pilé sauce arachide

    Pour 4 personnes. Préparation : 1h10. Cuisson : 45 mn

    Ingrédients : 1,5 kg d’ignames / 1 kg de viande de mouton ou de poulet / 200 g de pâte d’arachides / 12 gombos / 6 piments verts/ 3 tomates / 1 oignon / 4 c. à soupe d’huile / 2 bouillons de crevettes ou oignon-épicés / ail / gingembre / feuilles de laurier / sel, poivre.

    1 / Préparez la sauce arachide. Pour cela, coupez la viande en morceaux et faites la revenir dans une casserole huilée. Lavez, puis écrasez les feuilles de laurier avec de l'ail, du gingembre moulus, du sel et du poivre. Ajoutez-les à la viande et laissez mijoter 10 min.

    2/ Versez ensuite la pâte d’arachides et 1l d’eau. Ajoutez les bouillons et les gombos dont vous avez ôté la tête et le bout. Laissez cuire 15 à 20 min. La sauce est cuite lorsque la mousse disparait de sa surface.

    3/ Goûtez, salez et ajoutez les piments.

    4/ Préparez l'igname pilé. Épluchez correctement l’igname et enlevez les deux extrémités, la tête et le bout.

    5/ Découpez-le en morceaux réguliers que vous disposerez dans une marmite. Les parties du côté de la tête au fond de la marmite et les parties de l’autre bout en haut. Mettez-les à cuire sans sel.

    6/ Lorsque l’igname est cuite, pilez au mortier ou mixez, malaxez correctement et pilez encore jusqu’à rendre la pâte légère et lisse. Façonnez cette pâte en boules. Servez dans une assiette et couvrez de la sauce arachide.

    Bon appétit !

     

     

     

     

     


    Sur le même sujet

    • Le club RFI

      Fête de l’igname et la lutte traditionnelle chez les Booda

      En savoir plus

    • Priorité santé

      Manger bio: quel impact sur la santé?

      En savoir plus

    • La vie ici

      Sauvez les maraîchers pour mieux manger !

      En savoir plus

    • Rendez-vous culture

      Exposition «Manger à l’œil» au Mucem de Marseille

      En savoir plus

    • Nourritures préhistoriques

      Nourritures préhistoriques

      Que mangeaient les hommes préhistoriques, il y a 3 millions d’années, à l’ère paléolithique, avant l’élevage et l’agriculture. Que sait-on de leur alimentation, des éventuels …

    • Refettorio: restaurer l’âme

      Refettorio: restaurer l’âme

      Le Refettorio est un restaurant situé dans la crypte de l’Église de la Madeleine à Paris. Beau, gastronomique, solidaire, il est le dernier né des Refettorio, imaginé …

    • Odeur de terre rouge, de gingembre et d’épices: le goût de Madagascar

      Odeur de terre rouge, de gingembre et d’épices: le goût de Madagascar

      «Le riz : il est incontournable, fondamental. Il est de tous les plats à Madagascar». Le riz – vary – est la sève de la cuisine malagasy. Son odeur particulière, unique …

    • Nourrir son âme et son corps avec l’ayurveda

      Nourrir son âme et son corps avec l’ayurveda

      L'ayurveda est une science née en Inde, il y a plus de 5 000 ans. Une médecine millénaire préventive et curative, dont le but est d'améliorer notre qualité de vie, et …

    • Dia de los muertos, le jour des morts est une fête!

      Dia de los muertos, le jour des morts est une fête!

      Le Mexique tient de son histoire, et de ses ancêtres une certitude : la vie ne se termine pas avec la mort. Le monde des vivants et celui des défunts interagissent constamment. …

    • Dans le Perche: «Une haie, ça se cultive»

      Dans le Perche: «Une haie, ça se cultive»

      Du bon, du bon sens, un terroir fertile. Dans le Perche, le chef cuisinier du Pertica à Vendôme, Guillaume Foucault, voit bien plus loin que ses fourneaux.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.