GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 15 Décembre
Lundi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Le difficile chemin des migrants mineurs

    Des réfugiés et des migrants arrivent sur l'île de Samos, au port de Elefsina près d'Athènes en Grèce, le 22 octobre 2019. (Photo d'illustration) © REUTERS/Costas Baltas/File Photo

    Ce sont des enfants avant d’être des migrants. Ils arrivent en Europe sans famille, vulnérables, et se retrouvent trop souvent abandonnés à leur sort ou victimes de racisme.

    L’accueil de ces migrants mineurs non accompagnés est sous le feu des critiques, à Genève en Suisse. D'après les chiffres officiels, après les arrivées en nombre de 2015, les demandes d'asile de ces enfants isolés n'ont pas cessé de baisser en Suisse. Ils étaient 2 736 en 2015, 401 en 2018. Dans une très grande majorité des garçons. Un peu plus de la moitié a entre 16 à 17 ans, et ils viennent d'abord d'Afghanistan, d'Érythrée et de Somalie.

    Même si Berne a annoncé une meilleure prise en charge de ces enfants dès l'année prochaine, avec notamment des éducateurs spécialisés, un collectif d’associations dénonce la prise en charge de ces jeunes isolés, qui ne demandent pas toujours l'asile. Manque de moyens et de places disponibles, disent les autorités. Manque de volonté politique, répondent les militants. Les détails, à Genève, Jérémie Lanche.

    L'Italie est l'une des portes d'entrée vers l'Europe pour les migrants qui traversent la Méditerranée, dans des conditions éprouvantes très souvent. Depuis le début de l'année, plus de mille personnes ont perdu la vie en mer. Parmi les rescapés des naufrages, des enfants, des bébés parfois, qui arrivent alors orphelins sur le rivage italien.

    Certains de ces enfants ont trouvé une nouvelle famille. Mais, l'adoption n'est pas simple, dans un pays où la dérive raciste préoccupe de plus en plus de citoyens. Des mères adoptives s'en sont rendues compte. Elles ont monté une association, Mamme per la Pelle, et se battent pour préserver leurs enfants d'une haine croissante. Le reportage de Franceline Beretti.

    La Une de Courrier international. Retour sur la découverte de 39 cadavres dans un camion près de Londres, avec Sasha Mitchell.

    La chronique musicale de Vincent Théval : les Belges de River Into Lake avec The Book on Your Chest.


    Sur le même sujet

    • Reportage France

      En France, l'autre combat des mineurs étrangers non accompagnés

      En savoir plus

    • Reportage France

      À Marseille, les mineurs isolés s'entassent au couvent Saint-Just

      En savoir plus

    • France

      Mineurs étrangers non accompagnés: les départements sonnent l'alarme

      En savoir plus

    • Reportage International

      Espagne: quel avenir pour les mineurs migrants à leur majorité

      En savoir plus

    • Accents d'Europe

      Mineurs migrants en danger

      En savoir plus

    • Royaume-Uni

      Au Royaume-Uni, 39 corps retrouvés dans un camion dans l'Essex

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.