GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Lévitation lumineuse (rediffusion)

    Version 2013 du vaisseau spatial Orion, un projet lancé sous George Bush en 2004, abandonné dans sa forme initiale par l’administration Obama pour cause de côut, le projet est maintenant développé en partenariat avec l’Agence spatiale européenne. Wikipedia

    Le nouveau procédé de sustentation, mis au point par des chercheurs américains, permet de faire léviter, à l’aide d’un faisceau d’ondes lumineuses, des objets de grande dimension. Et peut-être bientôt un vaisseau spatial, ambitionnent maintenant ces scientifiques, certainement fans de la série Star Trek.

    Les joujoux high-tech que nous utilisons quotidiennement accomplissent déjà des prodiges en nous accordant de nouveaux pouvoirs dignes des super héros hollywoodiens. Manquent encore à l’appel, les aptitudes du super vilain Magnéto de la saga des X-Men capable de faire léviter toute sorte d’objets dans les airs, en manipulant avec son esprit des champs magnétiques.

    Pas mal, mais peut mieux faire ! Annoncent les physiciens américains de l’université Caltech qui se situe à Pasadena, en Californie. Après avoir testé la lévitation magnétique et même la lévitation acoustique, ils démontrent qu’il est maintenant possible de déplacer des objets de formes et de tailles différentes, allant du micromètre au mètre, à l’aide d’ondes lumineuses. Jusqu’à présent, ce genre de prouesses n’était réservé que pour manipuler, en focalisant des faisceaux laser, des nanoparticules. Comme leur nom l’indique, elles sont 10 000 fois plus petites que le plus minuscule des grains de sable. Une méthode éprouvée qui a, par ailleurs, permis à Arthur Ashkin, son inventeur, de recevoir le prix Nobel de physique en 2018.

    Mais « Abracadabrascience » ! Les chercheurs de Caltech ont réussi à améliorer le procédé. Le secret de ce nouveau tour de passe-passe scientifique se cache au cœur d’objets composites et artificiels, dénommés les méta-matériaux. Ces assemblages de matières diverses et variées se présentent sous la forme de structures spécialement agencées afin qu’elles détournent les ondes ou toutes sortes de vibrations, qu’elles soient de nature sonore ou lumineuse. En tapissant des objets macroscopiques, avec des structures aux motifs nanométriques qui intègrent toutes les configurations possibles pour interagir le plus efficacement avec la lumière, les chercheurs affirment être en mesure de maintenir n’importe quel objet en lévitation. Mieux, ce procédé servirait aussi à les déplacer.

    Leurs recherches se cantonnent pour l’instant à la théorie. Toutefois, les scientifiques ont calculé que cette lévitation optique serait capable dans un proche avenir, de propulser facilement et à vitesse grand V, des vaisseaux spatiaux vers les lointaines étoiles de notre galaxie. Ces chercheurs qui semblent en définitive complètement fans de la série SFStar Trek, repoussent cependant sans cesse les frontières de l'espace, leurs travaux permettront peut-être bientôt à l’humanité d’explorer de nouveaux mondes étranges et au mépris du danger, avancer, toujours et encore, vers l’infini.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    • Des cellules nerveuses artificielles

      Des cellules nerveuses artificielles

      Des chercheurs européens ont conçu une puce électronique 100 % biocompatible, mimant le comportement de nos cellules nerveuses. L’objectif est de traiter certaines maladies …

    • Ebios, village spatial écolo

      Ebios, village spatial écolo

      Alors que les agences spatiales se préparent à coloniser des mondes extraterrestres, l’idée d’installer un village lunaire ou martien permanent refait surface.

    • Spot, le robocop canin de la police américaine

      Spot, le robocop canin de la police américaine

      Aux États-Unis, la police du Massachusetts vient d’intégrer dans ses rangs son 1er robot-chien policier. L’animal cybernétique Spot, conçu par la société Boston Dynamics, …

    • La VR, la réalité virtuelle m’anesthésie

      La VR, la réalité virtuelle m’anesthésie

      Un hôpital pour enfant aux États-Unis expérimente des casques immersifs de réalité virtuelle pour remplacer les anesthésies traditionnelles lors d’interventions chirurgicales …

    • Une IA prédit où tombe la foudre

      Une IA prédit où tombe la foudre

      Un programme d’intelligence artificielle mis au point par des chercheurs suisses prévoit les points d’impact de la foudre par temps d’orage. L’objectif des scientifiques …

    • Stadia dans les starting blocks

      Stadia dans les starting blocks

      Le géant de l’internet Google se prépare au lancement de Stadia, un nouveau service en ligne qui a pour ambition d’envoyer au musée toutes les consoles de jeux.

    • Photovoltaïque, une affaire de tournesol

      Photovoltaïque, une affaire de tournesol

      Des chercheurs américains ont développé de petits « tournesols artificiels » capables de suivre la lumière du soleil. Leur dispositif qui n’est pour l’instant qu’une …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.