GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Autriche: une nouvelle polémique antisémite liée au FPÖ

    Norbert Hofer, en meeting à Vienne vendredi 24 mai 3019, à l'avant-veille des européennes. REUTERS/Leonhard Foeger

    Le FPÖ, le parti d’extrême droite autrichien, est sous pression après la découverte d’un livret de chants antisémites dans une corporation fréquentée par un député du parti.

    Certains chants du recueil sont tout simplement insoutenables, violemment antisémites, racistes et faisant l’apologie du nazisme. Ce livret, révélé la semaine dernière par la presse autrichienne, appartient à une Burschenschaft du Land de Styrie dont est membre le député FPÖ, Wolfgang Zanger. Les Burschenchaften sont des corporations d’étudiants ou d’anciens étudiants dont certaines sont très controversées, accusées de propager une idéologie extrême, comme le montre la découverte de ce livret.

    Un livret que Wolfgang Zanger a reconnu détenir chez lui en tant que « document historique ». S’il a condamné les propos de ces chants, il a également affirmé que sa corporation n’utilisait pas ce recueil et ne serait donc pas responsable de son contenu.

    L’indignation ne faiblit pas

    Tous les partis ont exigé la démission de cet élu, y compris les conservateurs, anciens partenaires du FPÖ au gouvernement. Leur leader, Sebastian Kurz, qui avait choisi en 2017 de s’allier à l’extrême droite, a qualifié ces textes « d’extrêmement répugnants ». Et pourtant, malgré toutes ces critiques, le chef du FPÖ, Norbert Hofer, a décidé de soutenir son député, expliquant que le contenu du livre était hautement condamnable mais pas imputable à Wolfgang Zanger.

    Cette position est incompréhensible aux yeux de certains car Norbert Hofer répète depuis plusieurs semaines qu’il veut réformer le parti. Il s’est notamment octroyé de plus amples pouvoirs pour exclure plus facilement les cas problématiques. Mais « comme souvent les mots ne sont pas suivis d’actions » résume Oskar Deutsch, président de la communauté juive de Vienne, qui réclame désormais la démission du député.

    Le lien du FPÖ à sa propre histoire

    Dans ce parti formé par d’anciens nazis, les scandales liés à l’antisémitisme ou au racisme ont été nombreux ces dernières décennies. C’est d’ailleurs après une énième polémique que le FPÖ a décidé, l’année dernière, de créer une Commission historique pour faire la lumière sur son passé. Or, le parti d’extrême droite vient d’annoncer que le rapport de cette Commission, de plus de 600 pages, sera bientôt publié.

    Mais de nombreux experts doutent de l’efficacité de la démarche notamment parce que les liens du parti avec les Burschenschaften ne seront que très peu évoqués. Pourtant, 40% des députés d’extrême droite seraient aujourd’hui membres d’une corporation, un record. Le sujet est donc embarrassant pour le FPÖ, d’autant que des élections régionales se tiennent ce mois-ci en Styrie, le Land où a été retrouvé le livret de chants.


    Sur le même sujet

    • Autriche

      Autriche: enfin, la cigarette n'a plus sa place dans les bars et restaurants

      En savoir plus

    • Autriche

      Autriche: s'allier avec Sebastian Kurz, le dilemme des écologistes

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.