GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    À la Une: un nouveau déplacement du président Félix.-A. Tshisekedi en Ouganda

    Kamanda wa Kamanda. © Thomas Nicolon

    De nombreux titres à la une cette semaine : un nouveau déplacement du président Félix-Antoine Tshisekedi en Ouganda, la réponse de Vital Kamerhe dans l’affaire des 15 millions de dollars de rétro commission, 4 autres milliards de dollars qui auraient été perdus par la Gecamines, le dossier porte-parole de l’opposition.

    Le chef de l’État RD-Congolais en visite officielle à Kampala pour deux jours à partir d’aujourd’hui, samedi 9 novembre. C’est dans le trihebdomadaire AfricaNews. Ce journal perçoit dans la rencontre entre Félix-Antoine Tshisekedi et Yoweri Museveni une occasion pour évoquer le dossier de 10 milliards de dollars que la RDC réclame à l’Ouganda. Selon le journal, cette somme représente les réparations des exactions commises par des militaires ougandais sur le territoire congolais en 1997 et 2003. Mais l’Ouganda a toujours rejeté ces accusations, expliquent nos confrères d’AfricaNews. Selon eux, le contentieux est encore pendant à la Cour internationale de Justice, les audiences publiques étant programmées en février 2020.

    Dans Le Soft International, La riposte VK. VK comme Vital Kamerhe. Il est question de la réponse du directeur de cabinet du président à ses pourfendeurs, ceux qui l’ont accusé d’avoir détourné 15 millions de dollars de la parafiscalité pétrolière. « On le disait défoncé, catapulté, détruit, écrit le périodique qui note :  dossiers en main (…) Vital Kamerhe rend coup sur coup à ces pourfendeurs, et, demande au PPRD de se taire, n’ayant aucune leçon à donner en matière de rigueur dans la gestion. »

    « La rétro commission remonte aux années 1992 voire au-delà », a expliqué Vital Kamerhe, repris par les journaux. Kamerhe qui rappelle surtout avoir été à l’époque conseiller économique et financier en charge de la gestion de la parafiscalité des produits pétroliers.

    À la une, également des journaux congolais, ce rapport de l’ingénieur Raphaël Ngoy Mushila qui a atterri sur la table du Premier ministre Ilunga Ilunkamba.

    L’hebdomadaire The Post accuse La Gécamines. L’entreprise, d'après nos confrères, a perdu 4 milliards de dollars en rejets de cuivre et de cobalts sous Albert Yuma, son président du conseil d’administration. Pour l’auteur de ce rapport, Ngoy Mushila, ancien ingénieur de la Gécamines, « Le système d’exploitation dilapide sans résultat et même sans remords les ressources non renouvelables. C’est donc une prouesse lugubre et une horrible hécatombe écologique, faute d’avoir investi dans les technologies plus performantes », tranche Ngoy Mushila repris par The Post.

    Enfin, le quotidien Le Potentiel, s’intéresse à la question du porte-parole de l’opposition. Le journal constate que le parlement tarde à inscrire cette question à son ordre du jour et accuse l’ancien président de tirer les ficelles. Pour Le Potentiel, comme en 2006 et 2011, ces tergiversations et autres manœuvres dilatoires tendent à faire rater une fois de plus ce poste à l’opposition. À y regarder de près, explique le journal, c’est le FCC, et donc Joseph Kabila, son autorité morale, qui en tirerait bénéfice pour des raisons évidentes. Le journal dénonce ce qu’il qualifie de jeu malsain de certains opposants, qui verraient mal Moïse Katumbi accéder à ce poste.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.