GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Décembre
Mardi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Climat: António Guterres, le chef de l'ONU se déclare «déçu» par la COP 25, et regrette une «occasion ratée»
    • Handball: les Néerlandaises sacrées championnes du monde en battant l'Espagne par 30 à 29
    • Ski: le Français Alexis Pinturault gagne son premier slalom depuis cinq ans à Val d'Isère
    • COP25: loin de l'urgence climatique, adoption à Madrid d'un accord «a minima» soulignant le «besoin urgent» à agir
    • Crise au Liban: «Il faut que les autorités politiques se secouent» (Le Drian)
    • Pollution atmosphérique en Iran: écoles fermées dans plusieurs villes du pays, dont Téhéran
    • «L'hôpital public se meurt», avertissent 660 médecins prêts à démissionner dans une tribune publiée par le «Journal du dimanche»

    La pénurie de balsa va-t-elle stopper l'envol de l'éolien?

    Le balsa est un ingrédient-clé des pales d'éoliennes, sous la couche de résines plastiques. AFP PHOTO / TOBIAS SCHWARZ

    C'est le matériau du modélisme, des planches de surf... mais aussi des pales d'éoliennes: le balsa, bois tropical très léger, commence à manquer. Les prix flambent et l'on songe à le remplacer par d'autres matières.

    La pénurie de balsa va-t-elle stopper l'envol de l'éolien ? C'est la crainte du fabricant de composites Diab Group, interrogé par nos confrères du Financial Times. Les prix du bois tropical ont doublé en un an. Or le balsa est un ingrédient-clé des pales d'éoliennes, sous la couche de résines plastiques. Il est à la fois très léger et résiste, on le sait, aux forces du vent.

    La Chine se rue sur le balsa

    L'Agence internationale de l'énergie le rappelait encore mercredi : cette énergie du vent attirera dans les 10 années qui viennent plus d'investissements que le solaire. Les fermes éoliennes vont se multiplier en mer, la taille des éoliennes rejoindra bientôt celle de la tour Eiffel. Après l'Europe, qui a été pionnière, les Etats-Unis et la Chine s'équipent. C'est d'ailleurs l'Empire du milieu qui provoque, comme souvent sur les marchés de matières premières, la panique sur le marché du balsa. Pékin a annoncé que les subventions sur l'éolien allaient cesser en 2021. Pour produire au maximum avant cette date, les fabricants chinois d'éoliennes se ruent sur le balsa.

    Comble de malchance, le premier exportateur qu'est devenu l'Equateur a connu des pluies diluviennes qui ont ralenti la récolte et l'expédition du bois au port de Guayaquil. Le pays sud-américain a également connu de graves troubles politiques, qui ont poussé des exportateurs à interrompre leurs expéditions.

    Des substitutions précaires

    Peut-on substituer le balsa par d'autres matériaux ? Le PET, un plastique issu du pétrole, était traditionnellement utilisé dans les pales d'éoliennes, mais ce PET était lui aussi devenu plus rare ces derniers temps. Son approvisionnement devrait revenir à la normale à la fin de l'année prochaine, prévoit dans une présentation de ses résultats en ligne, la société TPI Composites. D'autres fabricants s'emploient à remplacer le balsa par des composites à base de fibre de verre et de mousse de polyuréthane, encore plus légère que le balsa. Mais ce polyuréthane très utilisé dans l'isolation, a lui aussi connu une période de pénurie, il y a deux ans et demi.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.