GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 1 Décembre
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    L'agronome Baba Dioum récompensé à l'Africa Food Prize

    Capture d'écran du site Africa Food Prize. https://africafoodprize.org/

    L'Afrique en marche consacrée aujourd'hui à l'un des deux co-lauréats de l'Africa Food Prize 2019, un prix récompensant une personnalité ayant oeuvré pour une transformation de l'agriculture sur le continent. Le Sénégalais, Baba Dioum a été honoré cette année.

    Baba Dioum a derrière lui une carrière de plus de 50 ans dans et autour du monde agricole. Une carrière qu'il présente comme un long voyage en plusieurs escales

    « Je suis un ingénieur des eaux et forêts formé à l'école nationale des eaux et forêts de Nancy. Je suis le deuxième ou troisième Africain à avoir fréquenté cette école, et le premier Sénégalais à le faire. Ensuite, j'ai commencé ma carrière dans l'administration forestière pour apprendre beaucoup sur le long terme, mais également pour innover à travers l'agroforesterie où l'on mélange la production annuelle avec les productions à long terme. Ce qui crée de nouvelles opportunités. »

    Sa formation d'ingénieur l'amène aussi à gérer des dossiers d'accès à l'eau. Surtout et c'est salué par le comité de l'Africa Food Prize, Baba Dioum a poursuivi une double carrière. L'une en tant qu'entrepreneur agricole : engagé dans la production de légumes, de pommes de terre avant de se lancer dans les mangues.

    « J'ai créé une petite société, une exploitation moderne pour produire de la mangue qui répond aux besoins du marché européen. Dans le cadre d'une collaboration internationale avec un partenaire stratégique du Nord et des homologues du Sud, des producteurs de mangues du Burkina Faso, de Côte d'Ivoire et du Mali, nous avons créé un forum où nous avons une espèce de mangues que nous vendons sous le même label ». 

    L'autre facette de sa vie professionnelle son travail pour inspirer des politiques agricoles. Coordonateur général de la conférence des ministres de l'Agriculture de l'Afrique de l'Ouest et du centre, président du comité consultatif du réseau d'information sur la sécurité alimentaire, et membres de divers conseils d'administration la liste des fonctions qu'il assume ou a assumées est longue. Son ambition : mettre l'agriculture au centre, n'hésitant pas à interpeller les dirigeants.

    « Vous les chefs d'État, il faut que vous mettiez l'agriculture au-dessus de vos priorités ». 

    Il appelle aussi à une réforme foncière, un système pour favoriser le financement et la création d'une plateforme.

    « Il faut que les populations rurales accèdent aux technologies pour pouvoir avoir l'information instantanée. Cette plateforme devrait être publique et privée. Il faut que les grandes multinationales acceptent de mettre une partie de l'information scientifique qu'elle a à la disposition de cette plateforme qui sera payante, mais à moindre coût. »

    Cette plateforme n'existe pas encore, mais Baba Dioum compte bien se servir de l'Africa Food Prize pour mieux faire passer son message.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.