GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 24 Avril
Jeudi 25 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Les Slovènes se prononcent dimanche 6 juin sur l'accord d'arbitrage avec la Croatie

    media Les Slovènes doivent confirmer ou infirmer par référendum l'intervention d'une instance internationale dans la résolution du conflit avec la Croatie. AFP/Hrvoje Polan

    Les Slovènes sont appelés à se prononcer ce dimanche 6 juin 2010 par référendum. Ils devront dire si oui ou non ils acceptent qu'une autorité internationale ait le dernier mot pour résoudre un conflit territorial avec la Croatie, contentieux jamais résolu depuis l'indépendance des deux pays il y a dix-huit ans. Pour la Slovénie, l'enjeu est de taille, puisque de la décision dépend un accès souverain aux eaux internationales. Pour la Croatie, l'enjeu est surtout politique : son ticket d'entrée dans l'Union européenne en 2012.

    En droit maritime ce sont les frontières littorales d'un Etat qui déterminent le tracé de ses eaux territoriales. Il est calculé selon une ligne médiane à partir de la côte.

    Avec ses 37 kilomètres de littoral orienté au nord-ouest sur l'Adriatique, la Slovénie ne dispose que d'un petit carré de souveraineté en mer, enclavé entre les eaux territoriales italiennes au nord, et croates au sud. Et surtout, la Slovénie ne dispose d'aucun accès aux eaux internationales, plus au sud.

    C'est ce couloir d'accès souverain que la Slovénie réclame aujourd'hui. Elle propose pour cela de modifier les frontières terrestres de quelques centaines de mètres pour que, par projection, le tracé des ses eaux territoriales rejoigne les eaux internationales.

    Pourtant, en 18 ans, aucun accord n'a jamais pu être signé. La Croatie a toujours été très réticente à toute concession territoriale. Pour faire pression, la Slovénie, membre de l'Union européenne, n'a cessé de freiner l'adhésion de la Croatie à l'Union, espérant amener Zagreb à composer sur ce dossier compliqué.

    En septembre dernier, les Premiers ministres slovène et croate ont finalement accepté de confier la résolution de ce conflit à l'arbitrage de l'Union européenne, solution aujourd'hui soumise à référendum en Slovénie.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.