GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Régulation des marchés financiers : le tandem Sarkozy-Merkel presse Bruxelles

    media Le Président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin, le 12 novembre 2007. AFP Photo John MacDougall

    Paris et Berlin ont rendu public, mercredi 9 juin 2010, une lettre commune signée d'Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy et adressée au président de la Commission européenne José Manuel Baroso. Les deux dirigeants demandent à Bruxelles d’encadrer davantage les marchés financiers.

    Lettre d'Angela Merkel et Nicolas Sarkozy à José Manuel Barroso
    application/msword icon
    08.06 lettre franco allemande.pdf

    Les attaques contre l’euro et la fébrilité des places financières inquiètent les deux principales économies de la zone euro. Et pour faire avancer le débat, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont publié, mercredi, une lettre commune dans laquelle ils formulent plusieurs propositions pour contrer la crise financière. Ils demandent notamment à la Commission européenne « d’accélérer » ses travaux pour un « encadrement renforcé » des marchés. Objectif : juguler la spéculation, accusée de déstabiliser le système financier européen.

    Dans le collimateur des deux dirigeants européens, les pratiques financières à risques comme les dérivés de crédit, les fameux CDS (credit default swap), à l’origine de la crise des subprimes et les ventes à découverts. Une technique boursière qui permet à des opérateurs de vendre des titres qu'ils ne possèdent pas encore avec l'espoir de les racheter à moindre prix.

    Un cadre européen pour les ventes à découvert

    Des opérations hautement spéculatives que le gouvernement allemand a déjà interdit le 19 mai, sur certains titres comme les emprunts d'Etat, et qu'il veut généraliser aujourd'hui à toutes les valeurs boursières. Pour le moment, la décision unilatérale de Berlin d'interdire les ventes à découvert a pris à contre-pied ses partenaires européens, provoquant l'incertitude des marchés financiers et une nouvelle baisse de l'euro.

    Berlin souhaite désormais que les mesures adoptées sur son marché, soient élargies à l'échelle de l'Union européenne. Même credo pour la France qui presse également Bruxelles de fixer un cadre européen pour les ventes à découvert. Les deux dirigeants européens souhaitent trouver un terrain d’entente en vue du prochain G20 qui se tient fin juin à Toronto, au Canada.

    Les couacs du couple franco-allemand

    Mais cette unanimité a quand même du mal à masquer les tensions et les divergences qui règnent au sein du couple franco-allemand. L’annulation du dîner de travail du début de semaine en est la dernière illustration. Annoncé de longue date, cette rencontre a été repoussée au 14 juin prochain, sur demande de Berlin. La Chancelière devait défendre son budget 2011 prévoyant des coupes drastiques. Or l’annulation d’une rencontre bilatérale de ce type est extrêmement rare.

    Le sujet de la gouvernance économique continue de diviser Paris et Berlin. La priorité de l'Etat français est de créer un « gouvernement économique » au sein de la zone euro, qui réunirait régulièrement ses seize dirigeants pour coordonner la politique, rééquilibrer l'économie européenne et soutenir la croissance. Jusqu'ici, l'Allemagne s'est montrée sur ce point réticente.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.