GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Juin 2019, mois de juin le plus chaud sur Terre depuis 140 ans (National Oceanic and Atmospheric Administration)
    • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
    • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
    • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
    • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
    • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
    • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
    • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves
    Europe

    Nouvelle tension dans la région du Nagorny-Karabakh

    media RFI

    Les autorités arméniennes dénoncent une « provocation » de leur voisin, l'Azerbaïdjan, après des affrontements vendredi soir 18 juin 2010, dans la région séparatiste du Nagorny-Karabakh. Selon Erevan, quatre soldats arméniens et un soldat azerbaïdjanais ont été tués dans un accrochage avec des militaires azerbaïdjanais dans cette zone du Caucase du Sud, disputée entre les deux pays.

    Quatre soldats arméniens et un soldat azerbaïdjanais tués dans un accrochage : on est loin, très loin d'un accord de paix. Pourtant, pas plus tard que jeudi dernier, le président arménien Serge Sarkissian et son homologue azerbaïdjanais Ilham Aliev s'étaient rencontrés à Saint-Pétersbourg grâce à la médiation du président russe Dmitri Medvedev. Mais aucun résultat tangible n'est sorti de ce rendez-vous en Russie.

    Il faut dire que les négociations de paix entre les deux voisins du Caucase du Sud sont au point mort depuis déjà un moment. Ces derniers temps, le président azerbaïdjanais a multiplié les avertissements et menaces de reprendre par la force la région séparatiste du Nagorny-Karabakh, peuplé majoritairement par des Arméniens.

    Après une guerre qui a fait 30 000 morts au début des années 90, un cessez-le-feu a été signé en 1994. Depuis, Bakou et Erevan n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le statut de la région, située dans une zone stratégique entre l'Iran, la Russie et la Turquie.

    Les deux côtés s'accusent mutuellement de participer aux pourparlers seulement pour sauver les apparences. Le nouvel affrontement meurtrier met à mal le processus de paix, une fois de plus.
     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.