GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Présidentielle en Pologne: dernier débat télévisé pour les deux candidats

    media Dernier débat télévisé entre les deux candidats à la présidence de la Pologne, le libéral Bronislaw Komorowski et le conservateur Jaroslaw Kaczynski, le 30 juin 2010. Reuters/Peter Andrews

    Quatre jours avant la présidentielle du 4 juillet en Pologne, les deux candidats à la magistrature suprême se sont affrontés lors d’un dernier débat télévisé au cours duquel ils ont multiplié les promesses. Reprenant un argument de son rival le libéral Bronislaw Komorowski, le candidat conservateur Jaroslaw Kaczynski a annoncé qu’en cas de victoire, les troupes polonaises se retireront d’Afghanistan.

    Avec notre envoyé spécial à Varsovie, Piotr Moszynski

    Le président du Parti conservateur droit et justice (PiS), Jaroslaw Kaczynski, a visiblement tiré des leçons du premier débat avec son rival libéral du Parti pro-européen Plateforme Civique (PO), Bronislaw Komorowski.

    Il est apparu plus combatif et mieux préparé qu’il y a quatre jours. Cependant, Bronislaw Komorowski s’est montré aussi combatif et aussi bien préparé que lors du débat précédent. Il serait donc difficile de parler d’une nette victoire de l’un ou de l’autre candidat.

    En tout cas, les deux adversaires multipliaient des gestes visant à mobiliser leur électorat respectif et à attirer les indécis. Jaroslaw Kaczynski a remis à son rival un épais dossier composé de documents qui, selon le candidat conservateur, illustrait les mensonges de son adversaire.

    Celui-ci s’est concentré sur son aptitude à concilier les différents camps politiques. Il a proposé à son rival de cosigner un exemplaire de la Constitution polonaise frappée d’une inscription réunissant les deux principaux slogans électoraux des deux candidats en un seul. Façon de dire aux électeurs « c’est moi qui suis capable d’être le président de vous tous ».

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.